Navigation – Plan du site

AccueilRubriquesActualités de la recherche2021Éric Hennaut et Ursula Wieser Ben...

2021

Éric Hennaut et Ursula Wieser Benedetti (dir.), Bruxelles, deux siècles et demi de parcs et jardins publics. 1775-2020

Compte-rendu d’ouvrage
Sonia Keravel
Référence(s) :

Éric Hennaut et Ursula Wieser Benedetti (dir.), Bruxelles, deux siècles et demi de parcs et jardins publics. 1775-2020, Bruxelles, CIVA, 2019

Texte intégral

1Bruxelles, deux siècles et demi de parcs et jardins publics. 1775-2020 est le catalogue de l’exposition Designed Landscapes Brussels présentée au CIVA à Bruxelles en 2018-2019, augmenté par des contributions scientifiques. Il a été dirigé par Ursula Wieser Benedetti, directrice du département Jardin, paysage et écosystèmes urbains du CIVA et Éric Hennaut, historien d’art (faculté d’architecture La Cambre Horta, université libre de Bruxelles). Il s’agit d’un bel ouvrage de grand format qui propose une vision panoramique de 250 ans d’aménagements publics dans la capitale européenne. Du square au bois, en passant par les cités-jardins et les cimetières, l’ouvrage présente les principaux parcs et jardins de Bruxelles du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Il s’ouvre par une préface de Michael Jakob (professeur en théorie et histoire du paysage à l’HEPIA de Genève), et, outre les chapitres écrits par les commissaires mentionnés ci-dessus, il rassemble des articles de spécialistes tels que Catherine Franchesci-Zaharia (docteure en géographie, enseignante à l’ENSA Paris-La Villette), Claire Billen (historienne et professeure à l’Université libre de Bruxelles), Michel De Beule (architecte et urbaniste, chercheur auprès de l’administration régionale bruxelloise), Luisa Limido et Chiara Santini (historiennes des jardins, chercheuses à l’ENSP Versailles), Thierry Kandjee (paysagiste, chaire paysage de la faculté d’architecture La Cambre, université libre de Bruxelles) et Denis Diagre-Vanderpelen (docteur en Histoire, collaborateur scientifique à l’université libre de Bruxelles).

  • 1 Le CIVA regroupe un musée, une bibliothèque et un centre d’archives consacrés à l’architecture du p (...)
  • 2 Des guides sur le sujet existent déjà : Donatienne de Séjournet, Bruxelles. Parc et jardins, Grand- (...)

2L’une des vocations fondamentales du CIVA1 est de conserver et de mettre en valeur les archives de paysagistes et l’ouvrage s’appuie sur cette documentation historique très riche : plans originaux, estampes, tableaux, pièces de faïences, supports photographiques divers, cartes postales anciennes, manuscrits, maquettes, publications d’époque. Cette iconographie, en partie inédite, rend compte du processus de création et d’évolution des projets à travers le temps. Loin d’un guide des parcs et jardins2, ce livre permet au lecteur d’accéder à différents types de représentation des réalisations et ainsi de mieux en comprendre la genèse et toute l’épaisseur culturelle.

3Le livre est structuré autour d’une vingtaine de chapitres suivant un fil chronologique de la naissance du parc public (identifié en 1775 avec la création du parc de Bruxelles) jusqu’aux créations contemporaines (le parc Tour et Taxis conçu par le bureau Bas Smets ou encore la rénovation de la Cité modèle par Gilles Clément et les paysagistes du bureau Coloco et JNC international). L’ensemble des contributions permet de découvrir les bases historiques de l’aménagement des espaces publics de la ville : l’extension de Bruxelles au-delà de l’enceinte médiévale dans la première moitié du XIXsiècle ; le développement de la ville paysagère correspondant au long règne de Léopold II (1865-1909) pendant lequel se met en place une armature cohérente de grands parcs publics ; l’importance du mouvement du Nouveau Jardin Pittoresque créé dans l’entre-deux-guerres ; l’application des principes modernistes pendant les Trente Glorieuses ; et, dès les années 1970 un intérêt nouveau pour les questions d’écologie en milieu urbain.

4Sans nous appesantir sur la présentation de chaque chapitre, relevons plutôt l’importance de certaines figures et de réseaux caractéristiques de l’histoire des parcs et jardins à Bruxelles, tel Jules Buyssens (1872-1958) qui anime l’association Le Nouveau Jardin Pittoresque fondée en 1913. L’association rassemble des architectes paysagistes, des botanistes, des naturalistes, des rocailleurs, des horticulteurs, des pépiniéristes, des jardiniers, etc. et défend un jardin s’inspirant de la nature sauvage. Ce mouvement se place dans la lignée du wildgarden anglais. Jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale, l’association assure la propagation de ses idées par un éventail très riche d’activités en publiant notamment une revue trimestrielle illustrée (Le Nouveau Jardin Pittoresque). Louis van der Swaelmen (1883-1929) est un autre personnage essentiel du développement du paysagisme à Bruxelles. Il participe à l’aventure du Nouveau jardin pittoresque mais est aussi l’un des principaux protagonistes de la réalisation des cités-jardins construites dans les communes périphériques de Bruxelles. René Pechère (1908-2002), figure éminente de l’architecture paysagère bruxelloise du XXe siècle, a pour sa part joué un rôle capital au sein d’organisations professionnelles internationales – membre fondateur et président de la Fédération internationale des architectes paysagistes (IFLA) et membre fondateur et premier président du Comité international des jardins et sites historiques ICOMOS-IFLA. Une autre personnalité mémorable est le botaniste Paul Duvigneaud (1913-1991), professeur et chercheur à l’université libre de Bruxelles, qui publie en 1974 La synthèse écologique, un ouvrage suscitant un nouvel intérêt autour des sites semi-naturels en ville. Enfin, Jean-Noël Capart (1938) est le fondateur du bureau JNC, qui deviendra le plus grand bureau d’architecture du paysage de Belgique au XXe siècle.

5Tous ces protagonistes faisaient partie de réseaux internationaux et s’il y a bien une spécificité de l’histoire des parcs et jardins à Bruxelles, c’est sans doute cette situation à la croisée de multiples courants culturels européens. Bien avant de devenir la capitale de l’Europe, Bruxelles a fonctionné comme un laboratoire où des styles et des méthodes différents, liés à des traditions variées, ont pu s’expérimenter et se côtoyer. Si la topographie, l’hydrographie et la nature du sol constituent évidemment des éléments de continuité à travers le temps dans les aménagements publics bruxellois, les réalisations paysagistes sont souvent confiées à un grand nombre d’intervenants de cultures, de formations et de statuts très différents. Cette situation contribue à donner aux projets une grande variété d’approches et une diversité de résultats que la commande et la création contemporaine continuent d’alimenter à l’échelle de la région, notamment à travers le projet de chaîne de parcs imaginé par le paysagiste Michel Desvigne dans la vallée Senne.

6Pour approfondir la connaissance de l’histoire des parcs et jardins de Bruxelles, l’ouvrage se termine par une bibliographie conséquente classée par réalisations, ainsi que par un ensemble de cartes très utiles pour situer les différents espaces publics. Des plans des parcs et jardins dessinés tous à la même échelle et suivant le même code graphique et présentés dans l’ordre chronologique, permettent de comparer les parcs et d’en prendre la mesure. L’ouvrage, très complet, montre ainsi que le paysagisme est lié à la fois à l’urbanisme, à la botanique, aux sciences, aux arts, et à la politique. Livre d’art et d’histoire, il s’adresse autant aux spécialistes qu’au grand public et il suffit de l’ouvrir et de le feuilleter pour avoir envie de s’y plonger.

Haut de page

Notes

1 Le CIVA regroupe un musée, une bibliothèque et un centre d’archives consacrés à l’architecture du paysage, à l’architecture et à l’urbanisme.

2 Des guides sur le sujet existent déjà : Donatienne de Séjournet, Bruxelles. Parc et jardins, Grand-journal, Snoeck, 2013, ou encore Thierry Demey, Bruxelles en vert. Le guide des jardins publics, 2e éd., Bruxelles, Badeaux, 2010.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/craup/docannexe/image/6543/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sonia Keravel, « Éric Hennaut et Ursula Wieser Benedetti (dir.), Bruxelles, deux siècles et demi de parcs et jardins publics. 1775-2020 »Les Cahiers de la recherche architecturale urbaine et paysagère [En ligne], Actualités de la recherche, mis en ligne le 12 mars 2021, consulté le 15 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/craup/6543 ; DOI : https://doi.org/10.4000/craup.6543

Haut de page

Auteur

Sonia Keravel

Sonia Keravel est paysagiste dplg, docteure de l’EHESS, maître de conférences à l’École nationale supérieure de paysage Versailles-Marseille et chercheuse au Laboratoire de recherche en projet de paysage(LAREP). Ses travaux d’enseignement et de recherche portent sur la critique de projets de paysage et sur le rôle de la photographie dans le projet de paysage. Elle a contribué à l’ANR Photopaysage (2014-2017) et publié Passeurs de paysage (2015 ; elle a co-coordonné le dossier « Projet et photographie » des Cahiers de la recherche architecturale urbaine et paysagère (2019). Elle est membre du comité de rédaction de la revue européenne JoLA, Journal of Landscape Architecture.
s.keravel@ecole-paysage.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search