Navigation – Plan du site
Les partis politiques

Vers un nouveau modèle partisan ? Entre déclassement des partis de gouvernement et avènement des partis-mouvements

Is There a Move Towards a New Partisan Model? Between a Displacement of Government Parties and the Appearance of Parties-Movements?
Rémi Lefebvre
p. 21-30

Résumés

Les partis de gouvernement sont en crise. Leur légitimité est de plus en plus faible. Leur ancrage dans la société décline. Leurs fonctions traditionnelles (sélection des candidats, construction de programmes, organisation du débat public) sont affaiblies. En France, ils ont été balayés lors des élections de 2017. De nouvelles organisations émergent : La France insoumise et La République en marche. Elles sont moins hiérarchisées, plus informelles mais aussi très centralisées et moins démocratiques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Plan

I. À quoi servent (encore) les partis traditionnels ?
A. Le modèle dominant du parti électoral professionnel
B. Les primaires ouvertes : levier de re-légitimation ou de destruction des partis traditionnels ?
II. Les partis-mouvements : un modèle stabilisé ?
A. Le parti-plateforme
B. Des cultures militantes opposées
Conclusion

Aperçu du texte

Les partis politiques constituent les institutions politiques qui suscitent la défiance la plus forte des français. Selon les baromètres du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), 85 % des Français ne leur font pas confiance. La perception dominante des organisations partisanes est qu’elles servent essentiellement les ambitions de leurs dirigeants, que les « appareils » partisans, repliés sur leurs jeux et enjeux propres, sont dominés quasi exclusivement par des enjeux de pouvoir et qu’ils cultivent des oppositions stériles ou artificielles. Le discrédit sans précédent des professionnels de la politique rejaillit sur les partis qui sont un des rouages d’une démocratie représentative et d’un système électoral à la légitimité de plus en plus contestée. Cette critique des partis politiques n’est pas nouvelle mais elle s’est en quelque sorte radicalisée. Elle est désormais portée par les partis politiques eux-mêmes qui depuis des années cherchent à se « rénover », se «...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rémi Lefebvre, « Vers un nouveau modèle partisan ? Entre déclassement des partis de gouvernement et avènement des partis-mouvements », Cahiers de la recherche sur les droits fondamentaux, 16 | 2018, 21-30.

Référence électronique

Rémi Lefebvre, « Vers un nouveau modèle partisan ? Entre déclassement des partis de gouvernement et avènement des partis-mouvements », Cahiers de la recherche sur les droits fondamentaux [En ligne], 16 | 2018, mis en ligne le 16 novembre 2019, consulté le 11 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/crdf/301 ; DOI : 10.4000/crdf.301

Haut de page

Auteur

Rémi Lefebvre

Professeur de sciences politiques à l’université de Lille
Centre d’études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS – UMR 8026)

Professeur de science politique à l’université de Lille et chercheur au Centre d’études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS, UMR 8026), ses travaux portent sur les partis, le pouvoir local, le métier politique. Il a publié en 2017 avec Anne-Cécile Douillet chez Armand Colin : Sociologie politique du pouvoir local. Vers un nouveau modèle partisan ? Entre déclassement des partis de gouvernement et avènement des partis-mouvements.

Haut de page

Droits d’auteur

Cahiers de la recherche sur les droits fondamentaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • Logo CRDF
  • OpenEdition Journals