Skip to navigation – Site map

HomeNuméros19Pandémies et épidémiesLes conflits armés d’aujourd’hui ...

Pandémies et épidémies

Les conflits armés d’aujourd’hui sont essentiellement des guerres menées contre la santé publique

Patrick Zylberman
p. 13-19

Abstracts

Nowadays, the sovereignty of states is no longer limited to the strict confines of the Westphalian order. States do not only protect their own interests now but also the very existence of their populations. However, is the law a sufficient protector of individual peace and security? Aren’t public authorities the occasional originators of mass violence? This article will explore an example by examining the reintroduction of poliomyelitis in Syria by none other than the actual public authorities. As a result, should we expand the scope of mass violence and collective atrocities to include infectious diseases, famine and mistreatments? Post-traumatic stress as a consequence of a large scale epidemic should not be overlooked. Infectious diseases lead us to view history on a global level, but trauma brings it down to the individual level as we look to know the first and last names of both victims and perpetrators. As a result, history operates on various scales.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on September 2022.

Outline

I. Le cas Eichmann selon Hannah Arendt
II. Une nouvelle image de la guerre (1925-2008)
III. Une autre banalité du mal : la réintroduction de la polio en Syrie
IV. Un périmètre de la violence de masse élargi aux maladies infectieuses ?
V. Sauver chaque histoire personnelle

First lines

S’il faut en croire Michael Howard, au XXe siècle – cet « âge de la guerre totale » – « la guerre est devenue une dimension de l’histoire humaine qu’aucun historien ne peut négliger ». L’actuelle fabrique de l’histoire a rendu cette remarque de plus en plus palpable. Dans The Peloponnesian War, par exemple, Donald Kagan donne à la « peste » d’Athènes trois pages ; tandis que, dans A War Like No Other, sa propre version de la guerre du Péloponnèse, Victor D. Hanson lui consacre trente-cinq pages et un chapitre spécial intitulé « La maladie ». La guerre est devenue l’une des dimensions de l’histoire de la santé et de la maladie.

Le droit international tire dans le même sens. De nos jours, en effet, la souveraineté des États a déserté le périmètre strict de l’ordre westphalien. Dans certaines régions du monde, en tout cas. En 2001, la Commission internationale des Nations unies sur l’intervention et la souveraineté des États s’est attachée à définir la « responsabilité de protéger » qui...

Top of page

References

Bibliographical reference

Patrick Zylberman, “Les conflits armés d’aujourd’hui sont essentiellement des guerres menées contre la santé publique”Cahiers de la recherche sur les droits fondamentaux, 19 | 2021, 13-19.

Electronic reference

Patrick Zylberman, “Les conflits armés d’aujourd’hui sont essentiellement des guerres menées contre la santé publique”Cahiers de la recherche sur les droits fondamentaux [Online], 19 | 2021, Online since 09 September 2022, connection on 22 January 2022. URL: http://journals.openedition.org/crdf/8093; DOI: https://doi.org/10.4000/crdf.8093

Top of page

About the author

Patrick Zylberman

Professeur émérite d’histoire de la santé à l’École des hautes études en santé publique (EHESP)

Professeur émérite d’histoire de la santé à l’École des hautes études en santé publique (EHESP, université Sorbonne-Paris-Cité), il est l’un des organisateurs du séminaire annuel du Val-de-Grâce sur les maladies infectieuses émergentes, qu’il a cofondé en 2011. Il a publié, avec L. Murard, L’hygiène dans la République. La santé publique en France ou l’utopie contrariée, 1870-1918, Paris, Fayard, 1996 ; codirigé, avec A. Flahault, Des épidémies et des hommes, Paris, La Martinière, 2008 ; et, avec S. Gross Solomon et L. Murard, Shifting Boundaries of Public Health : Europe in the Twentieth Century, Rochester, University of Rochester Press, 2008. En mars 2013, est paru chez Gallimard Tempêtes microbiennes, essai sur la politique de sécurité sanitaire dans le monde transatlantique ; La guerre des vaccins, chez O. Jacob en juin 2020 ; et Oublier Wuhan. Essais sur l’histoire contemporaine des crises sanitaires, en 2021 aux Éditions de La Fabrique. Il a été membre du Haut Conseil de la santé publique de 2009 à 2017 ainsi que du Comité d’orientation du débat citoyen sur la vaccination (2016).

Top of page

Copyright

Cahiers de la recherche sur les droits fondamentaux

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search