Skip to navigation – Site map

HomeReviewsAll the reviews on line2012 Juan Vicente Aliaga, Desde el M...

2012

Juan Vicente Aliaga, Desde el Magreb al Máshreq : dialogos artisticos y geopoliticos sobre el norte de Africa, Oriente Proximo y el mundo islamico

Bruno Nassim Aboudrar
Juan Vicente Aliaga, Desde el Magreb al Máshreq : dialogos artisticos y geopoliticos sobre el norte de Africa, Oriente Proximo y el mundo islamico

Murcia : Cendeac, 2012 , 206p. ill. en noir et en coul. 21 x 15cm, spa/eng

ISBN : 9788415556091

Préf. de Javier Fuentes Feo. Texte de Nadira Laggoune

Top of page

Full text

1Cette publication bilingue (espagnol-anglais) résulte d’un séminaire organisé à Murcia en 2008. Dans une perspective postcoloniale, explicitement placée dans le sillage des travaux d’Edward Said, les organisateurs ont tenté de comprendre s’il y avait une spécificité « arabe » dans le champ de l’art contemporain, par-delà les clivages nombreux qui opposent l’Ouest à l’Est du monde arabo-musulman (le maghreb au machrek), la culture religieuse sunnite au chiisme, les Arabes aux Perses et aux Turcs. Les questions sont multiples et passionnantes, allant des enjeux géopolitiques (liés à Israël, au sort des Palestiniens, mais également aux tensions religieuses internes à l’Islam, la fitna), au règlement des contentieux postcoloniaux, en passant par l’intégration des artistes de cette zone géographique et culturelle compliquée à la mondialisation de l’art contemporain.

2La réflexion est menée à travers cinq entretiens approfondis et richement illustrés avec autant d’artistes. Du point de vue de l’intérêt intrinsèque des œuvres présentées, on ne peut qu’approuver le choix qui en est fait. Le palestinien Ahlam Shibli (p. 142-172) et le libanais Akram Zaatari (p. 174-206) évoquent chacun, entre autres par des images splendides et courageuses, le sort des minorités sexuelles (travestis notamment) très marginalisées dans la région. Tony Chakar (p. 100-123) ou Zineb Sedira (p. 124-141) réfléchissent aux questions mémorielles, histoire refoulée de la guerre du Liban pour l’un, de l’immigration algérienne pour l’autre. Tous, à l’instar d’Ursula Biemann (p. 76-99), ont affaire avec la géographie à la fois implacable et mouvante des frontières, des campements, des rives et des no man’s lands. Pour toutes ces raisons : guerres civiles et postcoloniales, mouvement de population, coercition morale liée au fait religieux, les artistes invités sont représentatifs des enjeux d’un « art contemporain arabe ». Mais l’on doit aussi s’étonner de ce choix qui, dans une publication sur l’art d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, présente, sur cinq artistes, une Française (vivant à Londres) et une Suissesse.

Top of page

References

Electronic reference

Bruno Nassim Aboudrar, «  Juan Vicente Aliaga, Desde el Magreb al Máshreq : dialogos artisticos y geopoliticos sobre el norte de Africa, Oriente Proximo y el mundo islamico », Critique d’art [Online], All the reviews on line, Online since 01 May 2015, connection on 28 October 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/12733

Top of page

About the author

Bruno Nassim Aboudrar

By this author

Top of page

Copyright

EN

Top of page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search