Navigation – Plan du site
2013

Raoul Hausmann, Hylé : état de rêve en Espagne

Jérôme Duwa
Hylé : état de rêve en Espagne
Raoul Hausmann, Hylé : état de rêve en Espagne

Dijon : Les Presses du réel, 2013, 385p. ill. 24 x 17cm, (L’Ecart absolu)

Bibliogr.

ISBN : 9782840664093. _ 32,00 €

Postf. d’Adelheid Koch-Didier. Trad. d’Hélène Thiérard

Haut de page

Texte intégral

1Ce livre multilingue pour le moins déstabilisant du dadasophe Raoul Hausmann (1886-1971) a été écrit au cours d’une longue période, de son exil de 1933 aux années 1950. On ne peut pas dire que sa forme soit véritablement fixée. En fonction des projets d’éditions, Raoul Hausmann en modifiait le manuscrit qui n’a été publié partiellement qu’en 1969. Il s’agit ici d’une première parution française intégrale établie d’après les archives de l’artiste conservées au Musée de Rochechouart. La caractéristique métamorphique de l’ouvrage est justement exprimée par son titre. Hylé signifie en grec la matière première qui attend une mise en forme : « Hylé, Hylé, fuyant fluide » (p. 90), matière pleine de ruptures comme la trame erratique de ce roman.

2Un roman ? Seulement si on le replace dans son contexte de contestation des formes littéraires (Carl Einstein, James Joyce, Hermann Broch). Le récit commence par une traversée houleuse en « bateau-ballot » (p. 10) vers l’île d’Ibiza où pour Gal et ses deux compagnes (Ara et la Petite) se pose la question essentielle : « Vais-je. Être ? » Cette question de l’être prend de multiples dimensions de la plus prosaïque (peut-on être à trois ?) à la plus ontologique. Gal, le double de Raoul Hausmann, ne veut pas demeurer celui qui « Dad’EST » (p. 306) sur cette île dont les personnages semblent constamment parcourir des chemins qui ne mènent nulle part ou, éventuellement, dans des filets mythologiques. D’ailleurs Ibiza, même en pleine guerre civile est égale à « rien » lorsque Ara s’enfuit : « Plus rien. Plus qu’un rêve ». (p. 333)

3Il convient de saluer l’indispensable postface d’Adelheid Koch-Didier, qui nous guide dans ce « rêve à claire-voie ourlé de falbalas » (p. 306).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme Duwa, «  Raoul Hausmann, Hylé : état de rêve en Espagne », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 mai 2015, consulté le 29 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/13291

Haut de page

Auteur

Jérôme Duwa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals