Navigation – Plan du site
2013

Julio Le Parc: Kinetic Works

Axelle Fariat
Julio Le Parc: Kinetic Works
Julio Le Parc: Kinetic Works

Zurich : Daros Latinamerica ; Ostfildern : Hatje Cantz, 2013, 254p. ill. en noir et en coul. 28 x 22cm, spa/eng

Bibliogr. Biogr.

ISBN : 9783775736916

Préf. de Hans-Michael Herzog, Ruth Schmidheiny. Textes d’Alexander Alberro, Bettina Kaufmann, J. Le Parc, Käthe Walser

Haut de page

Texte intégral

1L’exposition Le Parc Lumière : Kinetic Works/Obras cinéticas présentée à Rio de Janeiro dans la Casa Daros (11 octobre 2013-16 février 2014) a accueilli pour la première fois la collection Lateinamerica (provenant de Zurich). Cette exposition et son catalogue portent sur la première période de l’activité de Julio Le Parc, celle des années 1960, alors qu’il était une figure majeure de l’Art cinétique et optique. La publication, bilingue, comporte une série de textes et de manifestes de l’artiste, intercalée parmi d’autres documents et illustrations. Dans un entretien avec le commissaire de l’exposition Hans-Michael Herzog « Conversation », p. 11-31), Julio Le Parc affirme sa volonté d’envisager un art pour tous, faisant participer le public, y compris les enfants, afin de susciter un émerveillement, source d’optimisme et de dynamisme pour le spectateur. Alexander Aberro (« Julio Le Parc, the Groupe de Recherche d’Art Visuel, and Instability o, the 1960s, p. 37-83) nous présente les recherches du GRAV cofondé par Le Parc en 1960, pour un art populaire et en mouvement, et les liens avec le groupe Nouvelles Tendances, tandis que l’article de Käthe Walser (« Bringing Light to the Darkness », p. 187-197) nous montre l’extrême simplicité des matériaux composant les machines, le plus souvent de petite taille. Au fil des pages, des croquis donnent une idée du travail de précision et de la rigueur des mécanismes actionnant les plaques de métal dont la taille et l’emplacement sont décidés au millimètre près pour « apporter de la lumière dans l’obscurité ».

2Ce catalogue diffuse des informations précieuses sur le spectacle offert et prolonge intelligemment un artifice de lumière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Axelle Fariat, « Julio Le Parc: Kinetic Works », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 mai 2015, consulté le 05 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/13297

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals