Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2013Dreamtime : art contemporain & tr...

2013

Dreamtime : art contemporain & transhistoire

Elise Grangeorge
Dreamtime : art contemporain & transhistoire
Dreamtime : art contemporain & transhistoire

Le Mas d’Azil : Caza d’Oro ; Toulouse : Les Abattoirs, 2013, 479p. ill. en coul.

Biogr.

ISBN : 9782914397056. _ 37,00 €

Sous la dir. de Pascal Pique. Textes de Michel Boccara, Jean Clottes, Yanik Le Guillou, Yves Linès, Jean-Luc Parant, Frédéric Pertusa, Nathalie Thibat-Sauer

Haut de page

Texte intégral

1Deux ans après le cycle Dream Time, présenté à la grotte du Mas d’Azil dans l’Ariège entre 2009 et 2011, les Presses du réel publient un bel objet éditorial permettant de prolonger une expérience perceptive et intellectuelle singulière. L’ouvrage réunit tous les acteurs, commissaires, artistes, chercheurs ayant contribué à ce conséquent projet de trois expositions mené par les Abattoirs de Toulouse en partenariat avec la Caza d’Oro, résidence d’artistes, et le Parc de la préhistoire de Tarascon sur Ariège.

2Sous l’égide du « Dreamtime » -- notion complexe relative au temps du rêve chez les Aborigènes –, la proposition dans la grotte du Mas d’Azil souhaitait confronter l’art préhistorique, l’art aborigène et l’art contemporain, avec l’idée de remettre en cause une vision trop linéaire de l’histoire et des catégorisations culturelles, à la manière d’autres projets comme les Maîtres du désordre au Quai Branly (11 avril-29 juillet 2012), ou plus récemment encore Théâtre du monde à la Maison rouge (19 octobre 2013-19 janvier 2014).

3Le cycle au Mas d’Azil agissait alors comme une plateforme d’expérimentations et de réflexions, réinvestissant le rôle social de l’artiste, son rôle de passeur, en lui permettant de participer à une réactivation de la dimension mythique de la grotte. Le livre, tout en rendant évident le dialogue des propositions plastiques composant les trois différentes expositions, est l’aboutissement du processus réflexif et théorique du projet.

  • 1  Voir Clottes, Jean. Lewis-William, David. Les Chamanes de la préhistoire : transe et magie dans le (...)

4La publication s’ouvre sur un entretien avec Jean Clottes (p. 14-20), dont les théories sur la figure de l’artiste préhistorique comme chamane1 ont nourri le projet initial. Un texte de Pascal Pique, un des commissaires, apporte une solide justification intellectuelle au projet en mobilisant l’ensemble des disciplines concernées (« L’Art des aborigènes d’Australie au Temps du rêve », p. 66-77). Ces dernières sont nombreuses : l’art évidemment, mais aussi l’histoire, l’archéologie, l’ethnologie, la biologie et peut être même la magie avec les contributions étonnantes d’un géobiologue et d’un chercheur en transcommunication instrumentale. Poursuivant la quête du projet Dreamtime, l’ouvrage met en doute nos convictions et souligne que le fait que l’art possède cette charge magique et cette capacité à élargir le champ des consciences.

Haut de page

Notes

1  Voir Clottes, Jean. Lewis-William, David. Les Chamanes de la préhistoire : transe et magie dans les grottes ornées. Suivi de Après « Les Chamanes »,Paris : Le Seuil, 2007.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elise Grangeorge, « Dreamtime : art contemporain & transhistoire », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 mai 2015, consulté le 20 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/13327

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search