Navigation – Plan du site
2013

Kaira M. Cabañas, The Myth of Nouveau Realisme: Art and Performative in Postwar France

Anaïs Rolez
The Myth of Nouveau Realisme: Art and Performative in Postwar France
Kaira M. Cabañas, The Myth of Nouveau Realisme: Art and Performative in Postwar France

New Haven : Yale University Press, 2013, 197p. ill. en noir et en coul. 24 x 20cm, eng

Index

ISBN : 9780300181203

Haut de page

Texte intégral

1Après une thèse de doctorat en Histoire de l'art soutenue à l'université de Princeton en 2007 et intitulée Toward a Performative Realism: Art in France 1957-1963, Kaira M. Cabañas reprend quelques points de l'histoire du Nouveau réalisme pour expliquer les processus qui en ont fait un mythe. Partant du leg de Dada, de Marcel Duchamp et de la notion de réalisme performatif, l'historienne de l'art ouvre sur un premier chapitre : « The Direct Appropriation of the Real » dans lequel elle définit les principes de nature moderne et de réalisme fantastique défendus par Pierre Restany, tout en explicitant l'approche du critique vis-à-vis de quelques notions telles que la médiation esthétique, la science et la magie. Dans « Let it Be Said and Done », l'auteure développe son propos en prenant pour objets l'énergie poétique dans la peinture d'Yves Klein, la couleur comme convention ; puis elle revient sur les liens de l'artiste avec l'Internationale lettriste et l'Internationale situationniste.

2Le chapitre « Archeological Abductions » est consacré à la pratique de Raymond Hains du « décollage » que l'historienne de l'art replace dans un environnement artistique soumis à la « dictature » de l'abstrait et dans le contexte politique de l'époque en développant sur les pratiques du slogan, de la polysémie et du performatif inapproprié. « How Real Is Realism in Actuality ? » fait la part belle à la production de Daniel Spoerri (Tableaux-pièges et Topographie anecdotée du hasard par exemple) en la rapprochant du Nouveau Roman et de la lutte contre le mot par le mot. Dans « Screen Performances », elle montre la place du grand écran dans la mystification des performances des Nouveaux réalistes notamment dans le Pathé-Journal et le Gaumont Actualités (Les Jeunes et les autres en 1963) mais aussi celle du petit écran via les émissions de la RTF et de l'ORTF ou encore avec l'exemplaire Etude pour une fin du monde n°2 de Jean Tinguely (1962), performance diffusée dans le Journal de David Brinkley sur la NBC.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anaïs Rolez, «  Kaira M. Cabañas, The Myth of Nouveau Realisme: Art and Performative in Postwar France », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 mai 2015, consulté le 23 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/13515

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals