Navigation – Plan du site
2013

Sweet Sixties: Specters and Spirits of a Parallel Avant-Garde

Pauline Chevalier
Sweet Sixties: Specters and Spirits of a Parallel Avant-Garde
Sweet Sixties: Specters and Spirits of a Parallel Avant-Garde

Berlin : Sternberg Press, 2013, 527p. ill. en noir et en coul. 25 x 18cm, eng

ISBN : 9783956790393

Sous la dir. de Ruben Arevshatyan, Georg Schöllhammer. Préf. de Michael M. Thomas

Haut de page

Texte intégral

1Si l’historiographie contemporaine sur l’art des années 1960 et 1970 en Europe et en Amérique du Nord est particulièrement fournie, les « modernismes parallèles » qui se développèrent en Afrique, en Asie Centrale, en Europe de l’Est ou au Moyen Orient suscitent des recherches dont l’ampleur est encore loin d’être satisfaisante. De ce constat est né un ensemble de projets curatoriaux et éditoriaux, réunis sous les termes de « Sweet Sixties ». Il vise à explorer les modernismes nés en dehors, voire en deçà des deux idéologies dominantes.

2Cet ouvrage collectif rassemble une multitude de points de vue, d’exemples, de témoignages et d’analyses, revendiquant une vision « kaléidoscopique » de la décennie. Il fournit un outil de recherche d’une densité remarquable. La pluralité des voix, des méthodologies et des approches évite les comparaisons hâtives entre des pratiques et des contextes ayant pour point commun un désir d’émancipation de l’hégémonie occidentale ou de l’emprise soviétique. La précision de chaque exemple accompagne l’opportunité de développer une étude nuancée de cette émancipation. L’architecture d’Ouzbékistan révèle des influences mêlant l’Orient à Versailles et Saint-Pétersbourg, ici analysée dans un bel essai de Boris Chukhovich. Citons aussi l’exemple du cinéma hongrois, dont le Balazs Béla Studio fut une institution majeure, sous l’égide du gouvernement soviétique, jouissant pourtant d’une indépendance et d’une liberté qui permirent de faire émerger de nombreux films documentaires rapidement désignés sous l’appellation d’Ecole de Budapest [Livia Paldi]. L’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Maroc, l’Algérie ou encore la Turquie s’inscrivent sur la carte de cet ouvrage dédié aux avant-gardes parallèles et à ces « modernimes nationaux » (Vardan Azatyan) représentés dans la musique, le cinéma ou les arts plastiques. Œuvres, revues, expositions sont analysées en regard de discours théoriques reprenant, non sans une certaine distance, les auteurs clés des études postcoloniales, de Frantz Fanon à Michel Foucault.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pauline Chevalier, « Sweet Sixties: Specters and Spirits of a Parallel Avant-Garde », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 15 novembre 2015, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/15340

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals