Navigation – Plan du site
2014

Fondation Cartier pour l’art contemporain : 30 ans

Richard Leeman
Fondation Cartier pour l’art contemporain : 30 ans
Fondation Cartier pour l’art contemporain : 30 ans

Paris : Fondation Cartier pour l’art contemporain, 2014, 255p. ill. en noir et en coul. 30 x 23cm

ISBN : 9782869251069

Textes de Marie-Claude Beaud, Hervé Chandès, Franco Cologni, Bernard Fornas, Richard Lepeu, Jean de Loisy, Alain Dominique Perrin

Haut de page

Texte intégral

1Ce livre fait partie de la série d’expositions, d’événements et de publications constituant l’exposition Mémoires vives, célébrant le trentième anniversaire de la Fondation Cartier. Et de célébration, en effet, il n’est ici question que de cela. Sur la forme, il s’agit d’un « beau livre » privilégiant les belles photographies pleine page sur papier glacé et des textes –des entretiens en l’occurrence– courts et écrits très gros. Du coup, on se prend à regretter ce service plus que minimal en termes de documentation et de chronologie ; on eût préféré une profusion d’images d’archives, de documents. Mais là n’est pas le propos du livre, comme le montrent aussi les « témoignages » aussi inutiles que, sans doute, obligatoires dans le contexte, des différents P.-D.G. de Cartier et Richemont qui, comme les fausses gardes dorées un peu bling bling du livre, nous rappellent quand même où nous sommes –chez Cartier–, et à qui cela s’adresse –aux amateurs de coffee table books. Plus intéressants, sinon très substantiels, les entretiens avec Alain Dominique Perrin, Président et fondateur de la Fondation, Marie-Claude Beaud, directrice de 1984 à 1994, Hervé Chandès, l’actuel directeur, Jean de Loisy, conservateur de 1990 à 1993 et Jean Nouvel, l’architecte de la rue Raspail. L’ensemble fait ressortir la « transversalité » assumée de la Fondation, dont le bâtiment de Jean Nouvel serait l’image, qui frise parfois une déspécification assez typique du postmoderne (l’art, la mode, les maths, les voitures, etc.). Comme le dit très bien le titre de l’exposition, il ne s’agit pas ici d’histoire mais de mémoire, évidemment sélective et largement construite, dans le cadre de ces autocélébrations. Ce volume est à la fois rétrospectif, en ce qu’il fait le bilan de trente ans d’activité, et prospectif, en ce qu’il annonce clairement (« Volume 1. De Jouy-en-Josas à Paris, 1984-2014 ») que cette histoire compte se poursuivre, ne serait-ce qu’avec un second volume annoncé pour octobre, et surtout, comme le prédisent Alain Dominique Perrin et Hervé Chandès, un « changement d’échelle », soit un autre lieu ou une extension de l’actuel dans un avenir proche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Richard Leeman, « Fondation Cartier pour l’art contemporain : 30 ans », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 15 novembre 2015, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/15479

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals