Navigation – Plan du site
2014

Art Orienté Objet : Marion Laval-Jeantet & Benoît Mangin

Pauline Lisowski
Art Orienté Objet : Marion Laval-Jeantet & Benoît Mangin
Art Orienté Objet : Marion Laval-Jeantet & Benoît Mangin

Paris : Musée de la Chasse et de la Nature ; Dijon : Les Presses du réel, 2014, 143p. ill. en coul. 26 x 20cm

Bibliogr. Expo.

ISBN : 9782840666714. _ 19,00 €

Texte de Chloé Pirson

Haut de page

Texte intégral

1L’auteur de ce catalogue, Chloé Pirson est docteur en Histoire de l’art et étudie les expressions artistiques actuelles conjuguant art et science. Si, l’exposition personnelle du duo d’artistes Art Orienté Objet au musée de la Chasse et de la Nature, à Paris (22 octobre 2013-2 mars 2014) a révélé un travail ancré dans l’univers de la science et de la relation à l’animal, elle signe cette monographie comme la poursuite de ses réflexions. Claude d’Anthenaise signe la préface de l’ouvrage (p. 5-12) et introduit l’exposition sous le prisme du tableau Le Jardin des Délices de Hieronymus Bosch. Chloé Pirson, quant à elle, approfondit la connaissance de l’œuvre des artistes en partant de leur performance Que le cheval vive en moi, réalisée à Ljubljana en 2011. Elle introduit d’abord l’œuvre réalisée par Marion Laval-Jeantet comme une synthèse de leurs réflexions artistiques. Elle magnifie leur engagement écologique, leur désir de révéler la précarité du vivant et de travailler la question des frontières entre l’homme et l’animal. Elle décrit précisément l’histoire, le processus et les différentes étapes de l’œuvre. Les témoignages et les écrits des artistes révèlent doublement le rapport au corps, comme sujet d’une expérience physique hybride. Elle explique notamment que cette œuvre protéiforme est le fruit d’un métissage de trois axes complémentaires : bio-artistique, éco-éthologique, mythico-sacré.

2Dans son essai « Que le cheval vive en moi, Slovénie – Ljubljana, Galerija La Kapelica, 22 février 2011, 20h00 » (p. 23-127), ces thèmes constituent la base de sa lecture philosophique et comparative. Dans la première partie « Sciencia animalia », la philosophe relève les enjeux esthétiques et éthiques liés au vivant et au corps comme sujet d’expérimentation scientifique. Ensuite, dans la partie « Habitus animali », elle documente les expériences éthologiques des artistes. Elle insiste sur l’importance de la métamorphose qui permet, pour les artistes, de révéler une relation d’égal à égal avec l’animal. La dernière partie « Animal fabulares » est consacrée aux images mythiques et à la relation au sacré, qui nourrissent leur performance. Au fur et à mesure de son essai, Chloé Pirson raccroche la performance aux œuvres qui l’ont précédée, aux théories philosophiques, scientifiques et à des références artistiques. Art Orienté Objet forme au final une figure d’artiste hybride qui décloisonne les cultures, les disciplines et les genres.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pauline Lisowski, « Art Orienté Objet : Marion Laval-Jeantet & Benoît Mangin », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 15 novembre 2015, consulté le 02 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/15493

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals