Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2014Biennale de dessin des Beaux-Arts...

2014

Biennale de dessin des Beaux-Arts de Paris

Pauline Lisowski
Biennale de dessin des Beaux-Arts de Paris
Biennale de dessin des Beaux-Arts de Paris

Paris : Beaux-arts de Paris les éditions, 2014, 202p. ill. en noir et en coul. 25 x 20cm

Biogr.

ISBN : 9782840564232. _ 20,00 €

Préf. de Nicolas Bourriaud. Textes de Gilgian Gelzer, Guitemie Maldonado, Bernard Moninot

Haut de page

Texte intégral

1La première édition de la Biennale du dessin des Beaux-arts de Paris (19 mars-12 avril 2014) est le fruit de son cadre et des conditions qui la produisent. Au sein de l’Ecole, elle révèle la poursuite de la forte présence de l’enseignement du dessin. A l’initiative d’artistes et de professeurs, Gilgian Gelzer, Bernard Moninot et d’Emmanuelle Brugerolles, chargée de la collection des dessins, cette biennale a pris naissance au cœur du développement de manifestations et d’expositions qui mettent en valeur le dessin comme mode d’expression à part entière. Le catalogue participe de cette célébration du dessin contemporain et réunit un entretien, un portfolio des œuvres des vingt-trois artistes sélectionnés (de Bianca Argimon à Florian Viel) et un texte rappelant l’histoire des collections à l’Ecole des beaux-arts.

2Dans sa préface (p. 6-7), Nicolas Bourriaud, directeur de l’Ecole, explique que tandis que la présence du modèle vivant, comme modèle académique, persiste encore, les nouvelles technologies ont permis de renouveler sa création. Dans leur entretien recueilli par Guitemie Maldonado, professeur d’histoire de l’art à l’école (p. 9-18), Gilgian Gelzer et Bernard Moninot témoignent du renouveau de ce médium, désormais libéré de sa qualité d’unique enseignement technique. Devenu attitude et matière à réflexion, il permet aux jeunes artistes, de développer une pluralité de pratiques artistiques. Les artistes et enseignants précisent ainsi que, dans leurs cours, le dessin donne lieu à des échanges, des expérimentations et devient un outil de relance d’un projet personnel.

3En complément à l’exposition, dans le cadre d’une relation avec la manifestation institutionnelle Drawing Now, une performance collective a eu lieu. Ce projet fut l’occasion d’expérimenter un travail où un dessin personnel a trouvé place dans une œuvre collective. Si, l’exposition fut pensée comme un espace où les œuvres dialoguent entre elles, le portfolio qui en témoigne, révèle la singularité des travaux des vingt-trois jeunes artistes sélectionnés. Emmanuelle Brugerolles, quant à elle, offre au travers de son texte « Le dessin hier et aujourd’hui à l’école des Beaux-arts à travers les collections » (p. 197-198), une réflexion historique sur la richesse de la collection de dessins de l’Ecole des beaux-arts. Ainsi, l’ouvrage constitue plus qu’un catalogue d’exposition, il témoigne du champ élargi du dessin, de son savoir jusqu’à l’expérience de la performance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pauline Lisowski, « Biennale de dessin des Beaux-Arts de Paris », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 15 novembre 2015, consulté le 03 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/15496

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search