Navigation – Plan du site
2013

Cinéma muséum : le musée d’après le cinéma

Martin Beaulieu
Cinéma muséum : le musée d’après le cinéma
Cinéma muséum : le musée d’après le cinéma

Saint-Denis : Presses Universitaires de Vincennes, 2013, 200p. ill. en noir et en coul. 22 x 14cm, (Esthétiques hors cadre)

Bibliogr.

ISBN : 9782842923723. _ 21,00 €

Sous la dir. de Barbara Le Maître, Jennifer Verraes

Haut de page

Texte intégral

1Cinéma muséum propose d’aborder la relation cinéma-musée de l’angle total et englobant de la muséologie. A la différence des études plus muséographiques portant sur les modalités et rapports davantage techniques d’exposition muséale de l’image mouvante (dans un rapport de comparaison à la salle de cinéma, par exemple), la totalité muséologique permet d’appréhender la relation cinéma-musée selon l’ensemble du passage, du va-et-vient entre cinéma et musée : « expositions, collection, conservation, élaboration de savoirs et de discours sur l’art, médiation. » (p. 6). De cette manière, le cinéma peut être pensé comme « puissance muséale », comme « réflexion sur le musée » et le musée comme « une série d’opérations à l’œuvre dans le cinéma ».

2L’ouvrage met donc en lumière, en trois sections (« Patrimoine imaginaire », p. 15-51 ; « La Mise en scène de l’art : à rebours », p. 55-132) ; « Agora : médiation, subversion », p. 135-185), ces (re)configurations, ces transformations rendues par les deux regards de l’institution et de l’image mouvante. La première section, intitulée « Patrimoine Imaginaire », au travers d’œuvres d’artistes tels que Mark Lewis, pose le film comme lieu réflexif, espace d’interrogation, de construction, d’invention et d’imagination d’un patrimoine cinématographique. Le rapport cinéma-musée se décline aussi dans « l’expérience de l’art », dans son insertion dans une histoire de l’art et dans les lieux d’exposition de cette histoire. Si le cinéma se pose ainsi comme critique de la proposition esthétique (et historique) muséale, l’institution muséale modèle son espace et l’expérience d’une manière cinématographique. En dernier lieu, le rapport cinéma-musée est considéré sous l’angle de la transmission où la visée éducationnelle si centrale à l’institution muséale, notamment la visite guidée commentée, se trouve questionnée par le cinéma et transformée, réappropriée par la performance artistique. Cet ouvrage collectif (réunissant onze contributions) parvient au final à tisser un panorama diversifié et original des multiples facettes du rapport complexe entre cinéma et musée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martin Beaulieu, « Cinéma muséum : le musée d’après le cinéma », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 05 juin 2015, consulté le 24 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/17237

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals