Navigation – Plan du site
2014

BLVD Garibaldi : variations sur Yona Friedman

Phoebe Clarke
BLVD Garibaldi : variations sur Yona Friedman
BLVD Garibaldi : variations sur Yona Friedman

Paris : a.p.r.e.s éditions : Centre national des arts plastiques, 2014, 118p. + 1 DVD, 19 x 14cm, fre/eng

Textes de Sylvie Boulanger, Marie-Ange Brayer, Caroline Cros, Wim De Wit, Jean-Philippe Vassal. Film de C. Cros, Antoine de Roux

Haut de page

Texte intégral

1Ce coffret réunit un documentaire sur l’artiste et architecte Yona Friedman et un livret rassemblant quelques essais autour du même. Le livre, bilingue, présente donc cinq courts essais théoriques et un portfolio de photographies d’Yves Chenot montrant l’appartement de Yona Friedman, lieu nodal qui rassemble les fils de toutes les réflexions.

2En effet, c’est dans son appartement qu’ont été menés les entretiens du documentaire, c’est lui encore que Caroline Cros, l’une des deux réalisateurs, choisit de mettre en avant dans l’essai biographique qu’elle signe pour le livre. Cet appartement est peut-être l’œuvre la plus importante de cet architecte qui n’a que peu construit, mais a développé des systèmes de pensée holistique de créativité et de liberté pour tous. Encombré de matériaux de récupération et de maquettes, orné de dessins polychromes, son « appartement-monde », proche des Merzbau de Kurt Schwitters et récemment légué, sous réserve d’usufruit, au Cnap, est l’exemplification des modèles d’improvisation et de modulation de l’architecte, mais aussi de la manière dont art, architecture et pensée se rejoignent dans son œuvre.

3Les essais suggèrent la labilité de la pensée de Yona Friedman, en évoquant ses explorations intellectuelles ou architecturales, revenant entre autres sur les principes d’improvisation, de liberté, de ville spatiale. Un dialogue imaginaire avec l’architecte Jean-Philippe Vassal montre combien la pratique de ce dernier, soucieuse de l’usager et de l’esprit des lieux se rapproche des conceptions architecturales de Yona Friedman, comme une mise en application de ses principes.

4Mais c’est la rencontre filmée avec ce dernier qui illumine véritablement les essais, le montrant, dans son appartement ou pendant le montage et la réalisation d’expositions, s’exprimer sur l’architecture, la liberté, la création ou le musée. Sa force, sa sensibilité et son franc-parler impressionnent autant qu’ils touchent. Le portrait esquissé est sans aucun doute celui de l’un des grands créateurs des XXe et XXIe siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Phoebe Clarke, « BLVD Garibaldi : variations sur Yona Friedman », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 juin 2016, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/17487

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals