Navigation – Plan du site
2014

Le Maroc contemporain

Emilie Letur
Le Maroc contemporain
Le Maroc contemporain

Heule : Snoeck Publishers ; Paris : Institut du monde arabe, 2014, 183p. ill. en noir et en coul. 26 x 20cm

ISBN : 9789461611765. _ 25,00 €

Sous la dir. de Moulim El Aroussi, Jean-Hubert Martin, Mohamed Metalsi

Haut de page

Texte intégral

1Depuis quelques années, certains artistes contemporains cherchent à revenir vers l’artisanat et les pratiques traditionnelles. L’exposition présentée à l’Institut du Monde Arabe exploite cette idée invitant à croiser tous les domaines artistiques reconnaissables au Maroc, entre tradition et modernité.

2Doté d’un caractère multiculturel unique et d’une histoire importante, le Maroc se démarque sa dynamique, même si certaines pratiques artistiques, comme la danse contemporaine, peinent à s’imposer. Le parti pris des commissaires d’exposition, Jean-Hubert Martin, Moulim El Aroussi et Mohamed Metalsi, a consisté à faire en sorte qu’« aucun cloisonnement [ne vienne] emprisonner une expression ou un mode artistique […]. Le public peut ainsi parcourir toute la manifestation sans ressentir la césure du cliché habituel entre tradition et modernité ou encore entre l’art contemporain et les autres expressions » (p. 18). Le mot qui définit cette exposition est celui de la pluridisciplinarité.

3Tous les champs sont évoqués, des arts visuels au cinéma en passant par le spectacle vivant et les métiers artisanaux reconnus et entrés comme expressions contemporaines artistiques. Les artistes marocains s’inspirent de leur culture, de leur patrimoine et le transcendent pour développer une création artistique prometteuse. Depuis la nouvelle Constitution au Maroc en 2011, les artistes s’ouvrent au monde. Ils « déterritorialisent » leurs œuvres, témoignent d’une identité marocaine et la partage pour démontrer l’évolution de leur pays, mais aussi pour en critiquer certains aspects sociaux-politiques (notamment à travers la littérature ou le cinéma). Malgré certains sujets encore tabous que les écrivains et artistes plasticiens s’efforcent de dénoncer, le Maroc est en phase évolutive d’un point de vue de la créativité et ce depuis la fin des années 1990. La jeune création y est pour quelque chose dans cette dynamique de changement artistique. Le choix des commissaires étaient que le spectateur ne sente pas le lien entre modernité et traditions. Pourtant à la lecture du catalogue, on sent que quelque soit le domaine artistique l’ancrage identitaire, l’inspiration des savoir-faire traditionnels, la fusion entre traditions et modernité est très présente. Dans certains domaines, la fusion est réussie et acceptée alors que dans d’autres, il semble difficile de se détacher des traditions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emilie Letur, « Le Maroc contemporain », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 juin 2016, consulté le 17 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/17571

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals