Navigation – Plan du site
2015

Patrice Giorda, Conversation sacrée

Camille Bondon
Conversation sacrée
Patrice Giorda, Conversation sacrée

Strasbourg : L’Atelier contemporain, 2015, 169p. ill. 21 x 16cm

ISBN : 9791092444209. _ 20,00 €

Préf. de Gérard Mordillat

Haut de page

Texte intégral

1Voir avec. Voir de la peinture avec un peintre. Os dans les os. Puisque le regard n’est pas qu’une affaire d’œil. Car c’est tout le corps qui résonne, s’émeut et s’arrête face à des toiles, comme aspiré en leur sein. Cet état de fascination, le peintre Patrice Giorda le partage avec nous à travers une série de notes, telle la visite d’un musée éclaté aux quatre coins de l’Europe.

2On parcourt à ses côtés des signes, des lumières, des gestes, en suivant le cheminement de ses yeux et de sa pensée. Ce par quoi il entre, ce qui le retient, le saisit. Mais aussi –surtout– ce que ça vient faire sonner à l’intérieur. Et la conversation sacrée qui s’entame alors est celle –multiple– de la compréhension de l’état de grâce dans lequel nous place parfois l’art. Cette situation, nous le comprenons à mesure de la visite, est celle de l’histoire de sa vie qui revient en miroir dans celles des peintures qu’il rencontre. Histoires sacrées que racontent les scènes représentées. Histoires rêvées des peintres à l’œuvre, et des espaces de liberté qu’ils ont su insuffler dans leurs commandes pieuses. Celles –enfin– imaginées que l’on se raconte, fragments de vie que l’on s’écrit à travers ce que l’on perçoit. Elles tracent ensemble une histoire de l’art, son histoire de l’art, à travers l’élaboration de sa propre peinture. On s’étonne alors de tant voir dans les vignettes qui accompagnent chacune de ses notes. Puissance du langage qui en nommant fait apparaître.

3Ainsi, peintures après peintures contemplées, émergent les objets qui sont au cœur de sa pratique. Peinture des autres, qui devient sienne, c’est une méthode de travail qui se livre par fragments dans la deuxième partie du livre. Usage des noirs comme espace de retenue et d’ouverture. Architecture d’espaces. Domptage des couleurs par l’éclat des pigments. Ce second temps est aussi à lire sans rien connaître de lui, en tant que pensées sur des objets de la peinture, suite de détails quant à la couleur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Camille Bondon, «  Patrice Giorda, Conversation sacrée », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 novembre 2016, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/19224

Haut de page

Auteur

Camille Bondon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals