Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2015Commères/Commérages : journal de ...

2015

Commères/Commérages : journal de bord du projet « Commérages »

Véronique Goudinoux
Commères/Commérages : journal de bord du projet « Commérages »
Commères/Commérages : journal de bord du projet « Commérages »

Vitry-sur-Seine : Mac/Val, 2015, 2 vol. 33p. 77p. ill. en noir et en coul. 19 x 13cm, (Chroniques muséales)

ISBN : 9782916324838. _ 8,00 €

Sous la dir. de Marie Preston. Préf. de Stéphanie Airaud. Texte de Fabienne Dumont

Haut de page

Texte intégral

1Œuvrer à plusieurs, concevoir une exposition avec d’autres, ou, pour reprendre les termes de l’artiste, coopérer : ainsi travaille Marie Preston, jeune artiste dont il faut souligner la finesse avec laquelle elle a conduit et accompagné l’entreprise menée avec une dizaine de femmes d’où a résulté à Vitry-sur-Seine son exposition du MAC/VAL, Commérages, ainsi que les deux livres dont nous rendons compte. A lire ces derniers, il est en effet frappant de voir la distance prise par l’artiste avec les lieux communs des pratiques de type participatif ou relationnel. Travaillant à concevoir et réaliser une exposition avec ses « associées », Marie Preston jamais ne prétend instituer, ou réinstituer, un lien social absent, jugé préalablement distendu, pas plus qu'elle ne participe d’une critique naïve de l’institution. « Aujourd’hui, écrit-elle, on me demande qu’elles furent mes intentions de départ. Je crois qu’elles étaient très expérimentales et consistaient cette fois à trouver des formes artistiques justes à des récits de vie dans une relation non plus duelle avec un participant », mais avec plusieurs (p. 11). Ses propos ainsi que les conversations entre les unes et les autres (fait exceptionnel, les livres publient le journal de bord tenu par l’artiste), font comprendre comment s’est jouée ici la création d’un espace commun d’écoute, de discussion et de travail dans un temps remarquablement long (près de deux années). Généralement, la plupart de ce type de projets est restitué par les déclarations d’intention de l’artiste sans que l’on sache concrètement ce qui put s’y dérouler et s'y produire. Il est à l’inverse passionnant de suivre pas à pas les réflexions des actrices de ce projet, où l’on voit apparaître à la fois des individus, leur parcours et leur voix, et, à partir du livre de John Berger, La Cocadrille, une interrogation nourrie à plusieurs sur la ou les paroles des femmes dans l’espace public et privé. Il est tout aussi passionnant de découvrir les considérations de l’artiste sur la place qu’elle occupe dans le dispositif qu’elle construit avec d’autres. Invitée à commenter l’expérience, Fabienne Dumont interprète la dynamique créée par toutes « à l’aune de l’empowerment, de la puissance d’agir […], du pouvoir de mieux maîtriser sa vie » (p. 16). Il semble bien que ce soit cet enjeu, non des moindres, qui ait animé l’ensemble du projet.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Véronique Goudinoux, « Commères/Commérages : journal de bord du projet « Commérages » », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 novembre 2016, consulté le 15 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/19269

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search