Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2015Quand l’artiste se fait critique ...

2015

Quand l’artiste se fait critique d’art : échanges, passerelles et résurgences

Androula Michael
Quand l’artiste se fait critique d’art : échanges, passerelles et résurgences
Quand l’artiste se fait critique d’art : échanges, passerelles et résurgences

Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2015, 194p. ill. 25 x 18cm, (Arts contemporains)

Index

ISBN : 9782733534803. _ 19,00

Sous la dir. de Simon Daniellou, Ophélie Naessens

Haut de page

Texte intégral

1L’ouvrage porte sur l’activité réflexive des artistes, écrivains ou musiciens qui s’emparent de la plume pour parler de leurs pairs ou d’eux-mêmes. Les stratégies mises en place varient évidemment en fonction du contexte et de la personnalité des auteurs. Erik Satie se met à faire de la critique lui-même. L’auteur dramatique russe Alexandre Vampilov parle indirectement de lui-même et d’une façon déguisée dans son essai sur l’œuvre de l’écrivain O. Henry. Nagisa Ōshima passe par l’éloge du cinéaste Koji Wakamatsu pour formuler finalement ce qui serait pour lui l’idéal de l’expression de la subjectivité artistique. Jimmy Durham fait de ses nombreux écrits à la fois une critique et une tribune pour son engagement politique en passant parfois par la fiction (Interview with a 10,000 Year Old Artist, 1983). Dans une veine similaire, Rasheed Araeen réactive la forme du manifeste (voir Black Manifeste) et opère « un travail de déconstruction systématique du cadre théorique et historique eurocentrique ». Les nombreux travaux du Collectif d’art sociologique et le passage par la parole d’autrui produisent également une pensée critique qui s’oppose à l’autorité. L’espace polyphonique de Hector Berlioz, les critiques de cinéma de Jorge Luis Borges, partie moins connue de son œuvre, les réflexions de Roger Blin sur l’art entre cinéma et théâtre, les critiques de Jazz de Jack Kerouac ou celles de Jean-Luc Godard sur le cinéma dessinent autant de postures qui annoncent souvent des œuvres à venir. Daniel Buren, tout en critiquant Yves Klein pour son exposition rétrospective vingt ans après sa mort au Musée d’art moderne de la ville de Paris, laisse dessiner en filigrane sa propre pratique et conception de l’art. « L’expérience sensible de la création chez l’artiste (dont ne dispose généralement pas le critique) serait-elle une compétence suffisante et légitime pour critiquer un autre artiste ? Dans ce cas, s’agirait-il d’une forme d’immunité symboliquement accordée à l’artiste, et quelles en seraient les limites ? ». La question reste ouverte. Mais quelle que soit la stratégie utilisée par les artistes c’est toujours une parole libre qui s’exprime et que les diverses contributions de l’ouvrage réussissent à rendre vivante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Androula Michael, « Quand l’artiste se fait critique d’art : échanges, passerelles et résurgences », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 novembre 2016, consulté le 11 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/19288

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search