Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2015Investigations: The Expanded Fiel...

2015

Investigations: The Expanded Field of Writing in the Works of Robert Morris

Johanna Renard
Investigations: The Expanded Field of Writing in the Works of Robert Morris
Investigations: The Expanded Field of Writing in the Works of Robert Morris

Lyon : ENS Editions, 2015, 275p. ill. en noir et en coul. 22 x 20cm, (Signes), eng

Bibliogr. Index

ISBN : 9782847884937. _ 19,00 €

Sous la dir. de Katia Schneller, Noura Wedell. Préf. de Jean-Marie Gleize

Haut de page

Texte intégral

1Actes du colloque qui s’est tenu en novembre 2008 au Musée d’art contemporain de Lyon et à l’Ecole normale supérieure de Lyon, cette publication, uniquement en anglais, aborde par le prisme de l’écriture l’œuvre protéiforme de Robert Morris –entre Art minimal, post-minimal, conceptuel, Land art, performance et néo-expressionnisme–, en explorant l’articulation entre l’œuvre visuelle et écrite. De fait, auteur prolifique, l’artiste a exploré une grande variété de genres textuels, entre conceptualisation, approche phénoménologique, pastiche, autobiographie et pratique du montage. D’ailleurs, c’est avec beaucoup de plaisir que l’on découvre, en ouverture du volume, une série de courts textes inédits de Robert Morris, non datés, qui sont autant d’observations et de réflexions de la vie quotidienne, d’une ironie tranchante.

2Dans leur introduction, Katia Schneller et Noura Wedell affirment avec force la volonté de penser l’écriture comme une part essentielle de la démarche de l’artiste américain, et certainement pas comme une source complémentaire permettant d’éclairer les œuvres visuelles. Avec cela en tête, l’ouvrage collectif tisse une approche résolument pluridisciplinaire, entre littérature, histoire de l’art et philosophie analytique grâce à une quinzaine de contributions de W.J.T Mitchell (« Robert Morris and the Spaces of Writing », p. 139-147), Gilles A. Tiberghien (« The Time of the Earthworks », p. 47-58), Denis Briand (« "Like Laughter in a Ruin": from Telegram to the Eighties », p. 65-78), Valérie Mavridorakis (« Role Play in the Writings of Robert Morris », p. 199-211) ou encore Isabelle Alfandary (« Addressing Oneself : On Telegram by Robert Morris », p. 211-225). Particulièrement fertile, la publication se découpe en « investigations » révélant les différents chemins que prend l’écriture chez Robert Morris, par le jeu de la fragmentation, du glissement et de l’ambiguïté. Finalement, au fil des articles, c’est la question de la subjectivité de l’artiste, entre rapport troublé à la mémoire et fragmentation de soi, qui se dessine dans toute sa complexité. En miroir au refus des catégorisations artistiques, les écrits, dans leurs multiples circonvolutions, s’échappent constamment, produisant l’éclatement de personas aussi instables que contradictoires, toujours ironiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Johanna Renard, « Investigations: The Expanded Field of Writing in the Works of Robert Morris », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 novembre 2016, consulté le 23 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/19325 ; DOI : https://doi.org/10.4000/critiquedart.19325

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search