Navigation – Plan du site
2015

Véronique Goudinoux, Œuvrer à plusieurs : regroupements et collaborations entre artistes

Elvan Zabunyan
Œuvrer à plusieurs : regroupements et collaborations entre artistes
Véronique Goudinoux, Œuvrer à plusieurs : regroupements et collaborations entre artistes

Villeneuve d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2015, 237p. ill. en noir et en coul. 20 x 21cm

Bibliogr.

ISBN : 9782757411261. _ 22,00 €

Haut de page

Texte intégral

1D’emblée, c’est la générosité intrinsèque du titre qui interpelle. Le rapport au travail s’énonce par un verbe intéressant en particulier lorsqu’il est utilisé dans le domaine artistique : « œuvrer ». Dans la volonté de rendre concrète la façon dont une production se réalise au sein d’un espace collectif, Véronique Goudinoux s’engage dans une recherche ambitieuse qui se déploie sur plusieurs siècles. De la Renaissance italienne et flamande du XVIe siècle jusqu’aux avant-gardes historiques européennes du XXe siècle en passant par les communautés intellectuelles et artistiques à l’ère de l’industrialisation, l’auteure propose une vaste circulation entre les écoles, les styles, les formes d’expression avec comme fil directeur la possibilité d’étudier l’art dans son rapport à l’autre, aux autres. L’un des vecteurs de la réflexion mise en œuvre s’appuie sur la possibilité de « repenser en profondeur les modalités du travail » (p. 9). Et c’est au sein d’un ensemble d’études de cas où sont soulignés les termes de « collaboration », d’« association », de « coopération », que l’on découvre la possibilité de regrouper, sans toutefois catégoriser, les différentes façons d’analyser le contexte de productions des œuvres d’art quand celles-ci découlent étroitement d’un échange, d’un dialogue entre les artistes et les intellectuels. Ce que l’on remarque dans ces modes d’existence à plusieurs est l’importance d’une philosophie de la vie qui convoque utopie, politique, humanisme, spiritualité, et qui rend soudain évidente la nécessité de créer un terrain d’entente commun pour nourrir ce qui peut être défini par « création ». En ce sens, l’exemple de la communauté de Monte Verità fondée par Ida Hofmann et Henri Oedenkoven à l’aube du XXe siècle et organisée sur le modèle d’une colonie prônant le végétarisme et le naturisme renvoie autant à une époque exempte de profits économiques qu’elle annonce le mouvement hippie du tournant 1970. C’est grâce à ces grands écarts chronologiques que l’ouvrage de Véronique Goudinoux nous informe de la mobilité des corps et des esprits et nous confirme que le travail artistique a une fonction sociale et critique encore plus efficiente quand elle s’affirme dans l’adage « l’union fait la force ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elvan Zabunyan, «  Véronique Goudinoux, Œuvrer à plusieurs : regroupements et collaborations entre artistes », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 22 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21278

Haut de page

Auteur

Elvan Zabunyan

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals