Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2015 Marie José Mondzain, L’Image pe...

2015

Marie José Mondzain, L’Image peut-elle tuer ?

Géraldine Sfez
L’Image peut-elle tuer ?
Marie José Mondzain, L’Image peut-elle tuer ?

Paris : Bayard, 2015, 155p. 18 x 12cm

ISBN : 9782227488526. _ 13,00 €

Nouvelle éd.

Haut de page

Texte intégral

1L’essai de Marie José Mondzain, L’Image peut-elle tuer ?, a pour principale visée de déminer certains procès ou reproches habituellement faits à l’image. L’auteure substitue ainsi d’emblée à la question de la violence des images celle de la violence faite aux images, et propose également de réexaminer la nature du lien entre ce que l’on voit et ce que l’on fait. « L’image par elle-même est fondamentalement indécise et indécidable » (p. 45) : c’est la relation qui s’instaure entre celui qui l’a produite et celui qui la regarde qui décide de sa signification. Comment dès lors se défaire de ces pratiques de manipulation –qui consistent à faire tenir des discours ou à imposer un sens univoque aux images- pour construire a contrario une relation libre, c’est-à-dire informée et critique, aux images ? Selon Marie José Mondzain, c’est notre rapport à la sphère du visible qu’il faut aujourd’hui tout entier reconsidérer, d’où la nécessité de mettre en place une véritable culture du regard et de déployer un espace de parole qui permette de dialectiser ce qui nous est donné à voir.

2Ce travail d’éducation passe par une première distinction à établir entre les images d’une part et « les visibilités » de l’autre, celles-ci étant indexées à des discours ou des idéologies (par un effet de personnification) à la différence des premières qui ménagent une place à la parole et s’articulent à une voix (par un effet d’incarnation). En ce sens, la bonne distance et la place du spectateur se révèlent être des questions intrinsèquement politiques. Car c’est bien dans l’image que se joue « la place que l’on fait à l’autre » (p. 12). Le livre se clôt sur une analyse, un peu rapide, du rapport entre guerre et performance à partir de la polémique provoquée par les propos de Karlheinz Stockhausen sur le 11 septembre. L’auteure revient ainsi sur la crise du visible ouverte par cet événement et sur la façon dont s’est trouvé reconfiguré, depuis, notre rapport aux notions de performance et de violence.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Géraldine Sfez, «  Marie José Mondzain, L’Image peut-elle tuer ? », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 01 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21281

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search