Navigation – Plan du site
2015

Vers le visible : exposer le dessin contemporain 1964-1980

Ophélie Naessens
Vers le visible : exposer le dessin contemporain 1964-1980
Vers le visible : exposer le dessin contemporain 1964-1980

Paris : Roven ; Vevey : Musée Jenisch, 2015, 160p. ill. 23 x 19cm

ISBN : 9782918450245. _ 22,00 €

Sous la dir. de Julie Enckell Julliard. Introd. de Thierry Davila. Textes de Mel Bochner, Hugo Daniel, Catherine Macchi, Noor Mertens, Laurence Schmidlin, Lucy Steeds

Haut de page

Texte intégral

1Vers le visible dresse un état des lieux du dessin exposé –pensé sous le large champ de ses occurrences formelles–, resserré sur une période historique décisive. Cette publication développe une perspective innovante sur le plan de l’histoire récente de l’exposition, rassemblant des essais qui interrogent la constitution du dessin comme œuvre finalisée et comme vecteur d’un propos curatorial. L’ouvrage s’enrichit d’une perspective internationale et d’un intérêt bienvenu pour la scénographie. Thierry Davila réaffirme dans l’introduction la cohérence des textes réunis à travers la pensée d’une forme plastique –le dessin– devenue le moyen d’expression d’une position artistique et curatoriale novatrice, un outil aux modes d’existence renouvelés susceptible de faire vaciller les limites institutionnelles, formelles et catégorielles. Julie Enckell Julliard tisse quant à elle une histoire dialectique entre visibilité du dessin et émergence de la figure du commissaire dans la Suisse des années 1960 en examinant l’infiltration du dessin dans les catalogues d’exposition (p. 34-53). Plusieurs auteurs s’intéressent à des expositions majeures ; Hugo Daniel se penche sur la Documenta 3 et sa relecture historiographique de l’art moderne (p. 16-33), Lucy Steeds cartographie les « Expositions (de dessin) en Grande-Bretagne », entre ascension du dessin comme œuvre et élan conceptuel (p. 54-85),tandis que Laurence Schmidlin entreprend une histoire des expositions collectives à New York dans les années 1970 (p. 92-113). Mel Bochner relate, quant à lui, sa propre expérience d’organisateur d’expositions pour Working Drawings and Other Visible Things on Paper Not Necessarily Meant to be Viewed as Art à la School of Visual Arts de New York en 1966 (p. 86-91). Enfin, le dessin exposé est analysé à travers le développement des pratiques conceptuelles aux Pays-Bas entre 1960 et 1980 (Noor Mertens, p. 114-133) et celui de l’Arte povera (Catherine Macchi, p. 134-157). Retenons pour le plaisir du lecteur l’attention portée au papier, lequel invite tant à la prise de note qu’au croquis.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ophélie Naessens, « Vers le visible : exposer le dessin contemporain 1964-1980 », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 25 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21307

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals