Navigation – Plan du site
2015

Robert Lebel, Masque à lame

Jérôme Duwa
Masque à lame
Robert Lebel, Masque à lame

Genève : Mamco, 2015, non paginé, ill. 28 x 24cm

ISBN : 9782940159703

Haut de page

Texte intégral

1« En finir avec le morcelage de l’âme » (Fata Morgana, 1940) : telle est l’injonction d’André Breton sur laquelle s’ouvre le poème Masque à lame ici proposé en fac-similé. Entende qui pourra cet appel à s’aventurer dans toutes les directions possibles de l’esprit, en un temps de guerre où l’exigence d’efficacité domine les consciences. On aurait tort de ne retenir le nom de Robert Lebel (1901-1986) que pour son livre en effet majeur Sur Marcel Duchamp (1959), en oubliant notamment la grande diversité de ses écrits plus personnels, dont le Mamco entame la réédition.

2Masque à lame, paru en 1943 à New York aux éditions Hémisphères d’Yvan Goll, dévoile ainsi la part poétique de son écriture somptueusement méticuleuse. Durant son exil à New York auprès des surréalistes, cette incitation à écrire lui vient d’abord de l’œuvre et de la personne d’Isabelle Waldberg (1911-1990). La sculpture de cette dernière prend alors un tour particulièrement original, comme en témoignent les sept photographies de Brammer dans ce livre. Marquée par la découverte des cartes de navigation des tribus des îles Marshall, ainsi que par les masques eskimos, Isabelle Waldberg met au point des sculptures faites à partir de baguettes de hêtre pliées et nouées.

3Animé par un « fort vent arrière », Robert Lebel trouve sa voie dans ces parages artistiques : exercice d’admiration d’une âme éprise d’une autre âme dans la conscience exaltée de la fragilité de toutes choses : « rien ne tient plus à rien sur ces édifices précaires / Les lignes ont perdu l’assurance abjecte que donne l’équilibre ». Pour ces œuvres ni abstraites ni figuratives, habitées par le souvenir de Giacometti, l’artiste suisse a reçu les vifs encouragements d’André Breton, Marcel Duchamp et Roberto Matta, ainsi que de son mari Patrick Waldberg, lequel était alors activement engagé dans la guerre en Europe. Les textes de Robert Lebel recomposent autour de ces objets très singuliers un paysage mental et affectif complexe, mêlant considérations esthétiques et passionnelles. « La beauté sera érotique voilée ou ne sera pas », réclamait André Breton : il est donc séant qu’elle s’avance masquée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme Duwa, «  Robert Lebel, Masque à lame », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 06 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21315

Haut de page

Auteur

Jérôme Duwa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals