Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2016Ai Weiwei : air de jeux

2016

Ai Weiwei : air de jeux

Pauline Lisowski
Ai Weiwei : air de jeux
Ai Weiwei : air de jeux

Paris : Le Cherche midi, 2016, 88p. ill. en noir et en coul. 25 x 18cm, fre/eng

ISBN : 9782749147925. _ 21,00 €

Texte de Rémi Mathieu

Haut de page

Texte intégral

1Invité au Bon Marché Rive Gauche, Ai Weiwei a relevé le défi de répondre au contexte de ce lieu dédié au commerce. Son exposition Er Xi : Air de Jeux (16 janvier-15 mars 2016), s’inscrit dans la continuité des expériences culturelles menées depuis sa fondation. Cette proposition fut l’occasion de renouer avec son passé ; l’artiste chinois a puisé dans son enfance et par le choix de ses matériaux, il faisait écho à l’histoire de ce lieu. Ce catalogue retrace ainsi la construction de l’exposition. Rémi Mathieu dans son texte « Ai Weiwei, la force de l’art » (p. 9-12) dresse le parcours chronologique de cet artiste aussi bien, photographe, architecte, sculpteur, performeur que blogueur et engagé dans les questions sociétales. Ses œuvres sont marquées par ses intérêts pour le patrimoine et les traditions de son pays. Puis, le chercheur évoque la source littéraire qui l’a inspiré (p. 13-17), Shanhaijing ou Classique des monts et des mers, un ouvrage à la visée scientifique, politique et théologique. Faire référence à la mythologie chinoise permet à cet artiste d’interroger le monde contemporain.

2Chaque projet de l’exposition est ensuite décrit, accompagné d’un ensemble de photographies prises dans son atelier, témoignages de la préparation de l’exposition. L’installation Vitrine 1 à 10, visible depuis la rue, fonctionnait comme une introduction aux œuvres présentées à l’intérieur. La Chanson du banc, constituée de vingt-deux créatures fantastiques, réalisées en bambous et papier de soi, renvoyait à un événement présenté au Bon Marché. Ai Weiwei entremêle les mythes et symboles de son pays à des références littéraires occidentales. Il a investi l’escalier avec des dessins présentant le dragon, figure mythologique traditionnelle. Sa sculpture Dragon en quatre segments complète l’ensemble de ses sculptures fantastiques. Avec Mur de selfies, une autre facette de sa démarche apparaît. Ai Weiwei utilise Internet et les réseaux sociaux pour interroger la possibilité d’un nouvel espace de création et de liberté. L’œuvre réunit des centaines de photographies. Éphémère, elle met en évidence les caractéristiques de ces photographies et leur diffusion. Ainsi, cet ouvrage dévoile à la fois les coulisses de l’élaboration de cette exposition et rend compte de la démarche d’un artiste qui allie savoir-faire traditionnels et références historiques à une esthétique contemporaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pauline Lisowski, « Ai Weiwei : air de jeux », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 05 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21336

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search