Navigation – Plan du site
2015

Didier Ottinger, Picasso.mania

Androula Michael
Picasso.mania
Didier Ottinger, Picasso.mania

Paris : Gallimard, 2015, non paginé, ill. en noir et en coul. 18 x 13cm, (Hors-série Découvertes)

ISBN : 9782070106899. _ 8,90 €

Haut de page

Texte intégral

1L’auteur résume dans ce petit ouvrage son projet curatorial autour de l’exposition Picasso.mania. Mais que veut dire « mania » envers l’œuvre de Picasso ? Entre dialogue, reprise, pastiche ou véritable engouement pour l’œuvre de Pablo Picasso, la distinction n’est pas toujours aisée. Aussi, la question plus générale de la réception est souvent confondue avec celle de l’hommage. Le constat est flagrant. Picasso est connu partout dans le monde. Sa figure reste celle d’un artiste synonyme de liberté. Figure majeure du Cubisme et auteur des Demoiselles d’Avignon qui ont suscité de nombreuses reprises, il est également le peintre de Guernica. Cette œuvre dont l’historique de sa création n’est plus à faire, est devenue une icône universelle, symbole de réaction face à la violence et à la guerre, et message de liberté. Elle est peut-être l’œuvre qui, depuis la new left américaine et la protestation contre la guerre au Vietnam, jusqu’aux œuvres les plus récentes à propos d’autres conflits, possède un pouvoir symbolique protestataire sans équivalent.

2Pablo Picasso devient lui-même une image médiatique, une icône populaire. Les artistes pop s’emparent de lui : « Je ne crois pas que je fais des parodies, disait Roy Lichtenstein, je crois que je réinterprète des œuvres antérieures dans mon propre style, comme Picasso quand il réinvente Velasquez, Delacroix ou Rembrandt ». L’exposition du musée Guggenheim sur l’œuvre tardive de Picasso en 1984, ainsi que New Spirit in painting à Londres, font redécouvrir un artiste dont l’image médiatique a quelque peu occulté l’œuvre. Célèbre pour faire l’objet de plusieurs reportages dans les magazines people tel Paris-Match ou pour figurer sur la couverture de Life aux Etats-Unis, l’œuvre de Picasso dans son étendue et sa profondeur est restée dans l’ombre. Ici est présenté un petit échantillon d’artistes qui dialoguent avec lui et notamment avec le Picasso peintre. Ce qui ne fait que véhiculer encore une fois le cliché d’un Picasso peintre au détriment d’un Picasso multiple et polyvalent, un Picasso aussi sculpteur, poète, graveur, photographe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Androula Michael, «  Didier Ottinger, Picasso.mania », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21342

Haut de page

Auteur

Androula Michael

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals