Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2015Picasso in Contemporary Art = Pic...

2015

Picasso in Contemporary Art = Picasso in der Kunst der Gegenwart

Androula Michael
Picasso in Contemporary Art = Picasso in der Kunst der Gegenwart
Picasso in Contemporary Art = Picasso in der Kunst der Gegenwart

Cologne : Snoeck ; Hambourg : Deichtorhallen Hamburg, 2015, 407p. ill. en noir et en coul. 31 x 25cm, ger/eng

Biogr.

ISBN : 9783864421174

Sous la dir. de Dirk Luckow. Textes de Michael Fitzgerald, Uwe Fleckner, Axel Heil, Hanne Loreck, Didier Ottinger, Thorsten Sadowsky, Daniel Tyradellis

Haut de page

Texte intégral

1Appréhender l’œuvre de Pablo Picasso à travers sa réception critique aujourd’hui, c’est interroger parallèlement le dialogue de certains artistes avec son œuvre et sa personnalité. La figure de Picasso est devenue une icône mythique de l’art, une référence incontournable quand bien même l’on s’y oppose. Des artistes aussi divers que Hanne Darboven et Vik Muniz, Georg Baselitz et Martin Kippenberger, Kader Attia et Richard Prince, Sophie Calle et George Condo ou même Art & Language, dialoguent constamment avec l’œuvre de Picasso.

2La canonisation de Guernica dans l’histoire de l’art, ainsi que sa reproduction à l’infini, l’ont finalement rendu « invisible ». Or, plusieurs artistes contemporains comme, entre autres, Tatjana Doll, Goshka Macuga, ou Mathieu Tremblin réactivent sa réception, insistent sur son pouvoir symbolique protestataire et la sortent ainsi de son invisibilité.

3Dans le contexte postcolonial actuel, plusieurs artistes africains ou afro-américains dont Gavin Jantjes, Chéri Samba, Calixe Dakpogan, Romuald Hazoumé convoquent cette autre icône de l’art moderne : Les Demoiselles d’Avignon. Interrogeant l’utilisation que fait Pablo Picasso des masques africains, ils réévaluent la relation de l’art occidental avec les autres cultures dites périphériques. C’est justement ce point de vue global sur la réception critique de Picasso que relève Michael FitzGerald, présentant ici le concept qui a prévalu à l’exposition de 2014 au Musée Picasso de Barcelone sous son commissariat, intitulé Post-Picasso. Contrairement à l’exposition Picasso and American Art (2006) qu’il avait organisée aux Etats-Unis, Michael FitzGerald relève ici un autre défi, celui de montrer que l’œuvre de Picasso a une portée mondiale.

4Didier Ottinger, lui-même co-commissaire de l’exposition Picasso.mania, qui a eu lieu après celle de Hambourg au Grand Palais, revient sur la réception critique de Picasso dans les années 1960 et 1970, un moment où plusieurs artistes (du Nouveau réalisme au Minimalisme, et de Fluxus à l’Art conceptuel) considèrent que Pablo Picasso « n’est plus indispensable » et trouvent alors en Marcel Duchamp le nouveau modèle à suivre. « Etre contre Picasso était du coup, dit l’auteur, une posture militante » (Didier Ottinger, « Picasso hier. Picasso da / Picasso here. Picasso there », p. 40-49). Picasso ne revient en force sur la scène artistique qu’avec le renouveau de la peinture dans le sillage du post-modernisme. Ce sont notamment les Nouveaux fauves en Allemagne, la Trans-avant-garde en Italie ou la Bad Painting aux Etats-Unis, mais aussi Jean-Michel Basquiat ou même les street artistes (Keith Haring par exemple) qui remettent Pablo Picasso sur l’échiquier de l’art contemporain.

5Le texte stimulant « Picasso. Der ultimative Künsler / Picasso : The Ultimate Artist » (p. 100-109) de Daniel Tyradellis commence par rappeler le nom de ce poisson multicolore appelé « Picasso Triggerfish » en anglais, et montre la façon dont le nom « Picasso » est entré dans l’inconscient collectif. Valeur et signature, l’œuvre de Pablo Picasso est devenue un étalon de mesure pour l’importance d’une collection, à la portée artistique et politique universelle. L’auteur donne comme exemple significatif l’exposition performative d’Amjad Ghannam/Khaled Hourani, Picasso in Palestine (2011) qui, au-delà du potentiel politique des œuvres d’art, suggère plutôt l’idée d’une équivalence de l’art (occidental) à la promesse de liberté. Pablo Picasso n’a jamais cessé en effet d’être au centre de tous les débats artistiques, quelle que soit la position qu’on adopte vis-à-vis d’eux. C’est la force d’un artiste devenu, pour reprendre une expression qu’il affectionnait, une légende.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Androula Michael, « Picasso in Contemporary Art = Picasso in der Kunst der Gegenwart », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 23 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21344

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search