Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2016 Fabian Stech, J’ai parlé avec U...

2016

Fabian Stech, J’ai parlé avec Ugo Rondinone, Ida Tursic et Wilfried Mille, Juergen Teller…

Eloïse Cariou
J’ai parlé avec Ugo Rondinone, Ida Tursic et Wilfried Mille, Juergen Teller…
Fabian Stech, J’ai parlé avec Ugo Rondinone, Ida Tursic et Wilfried Mille, Juergen Teller…

Dijon : Les Presses du réel, 2016, 263p. 21 x 15cm, (Documents sur l'art)

Index

ISBN : 9782840667490. _ 15,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Recueil d’entretiens menés entre 2007 et 2014 par Fabian Stech auprès d’artistes, de commissaires d’exposition et d’un collectionneur, cet ouvrage paru aux Presses du réel nous invite à plonger dans une découverte « de l’intérieur » de l’art actuel. Ces entretiens n’ont pas la forme d’interviews prises au piège d’un temps journalistique resserré et du format imposé par la presse. Ils possèdent au contraire la qualité d’un travail de recherche et constituent en cela des sources primaires non-négligeables. Le soin de la transcription –et d’aucuns savent la somme de travail que représente cette étape cruciale– nous permet de saisir les échanges avec le même naturel que si nous avions le privilège d’assister à ces conversations. Chaque entretien débute par une introduction présentant la personne interrogée et restituant le contexte de la rencontre. Ces discussions, généreuses, prennent leur temps. On peut seulement regretter qu’elles ne soient pas complétées par des reproductions de quelques-unes des œuvres citées, afin de parfaire l’analogie avec la visite d’atelier. Les questions de Fabian Stech sont parfois très écrites, éclairées par une bonne connaissance préalable du parcours des acteurs, mais semblent aussi, à d’autres moments, être suscitées par l’échange, rendant la discussion d’autant plus naturelle. Prenant à certains moments la position d’un spectateur ingénu, Stech pose ses questions sans détours, ne laissant aucun non-dit, aidé sans doute par la proximité qu’il entretient avec certains de ses interlocuteurs (qu’il tutoie parfois) –comme lorsqu’il demande malicieusement à Ugo Rondinone, auteur de poèmes en parallèle de sa pratique artistique, si les artistes qui écrivent ne sont pas des artistes ratés.

2La variété des thèmes abordés, comme celle des acteurs représentés dans cet ouvrage, permettent de dresser un panorama plutôt complet du monde de l’art actuel, à l’échelle internationale. Les témoignages des artistes –le duo Ida Tursic et Wilfried Mille, John Baldessari ou Monica Bonvicini, entre autres– documentent différents processus de création et méthodes de travail, et livrent leurs réflexions quant à leur place sur la scène de l’art actuel. Ils interrogent la responsabilité politique de l’artiste, la relation de celui-ci avec son galeriste ou encore la différence entre création pour le marché et création pour l’institution. Les entretiens les curateurs de la Biennale de Taipei 2010, Tirdad Zolghadr et Hong-John Lin, et le galeriste et collectionneur Michael Werner, abordent des problématiques périphériques à la pratique artistique –mais tout aussi cruciales– comme celles du financement des biennales ou de la gestion d’une collection. Ces dix-huit conversations font ainsi le tour de cette « machine » internationale, politique, et économique qu’est l’art contemporain aujourd’hui, actionnée par un réseau de protagonistes aux rôles différents, qui nous en livrent ici quelques ficelles.

3Ces entretiens sont parus entre 2007 et 2014 dans les revues Frog, Kunstforum International et Annual, à l’exception de celui de Tatiana Trouvé et de quatre autres entretiens consacrés à Yan Pei-Ming, jusqu’alors restés inédits. Réalisés régulièrement entre 2006 et 2014, ces échanges avec Yan Pei-Ming retranscrits ici à la suite les uns des autres permettent de mesurer l’évolution de la réflexion de l’artiste sur son travail –passé durant cette période des portraits à l’huile de personnalités politiques ou publiques à la pratique de l’aquarelle, ré-apprise lors de séjours en Chine.

4Il s’agit du second ouvrage d’entretiens menés par Fabian Stech. Paru en 2007, le premier recueil rassemblait des conversations avec Bertrand Lavier, Annette Messager, Sylvie Fleury, Thomas Hirschhorn, Pierre Huyghe, Wim Delvoye, Dominique Gonzalez-Foerster, Hou Hanru, Sophie Calle, Yan Pei-Ming, Jérôme Sans et Nicolas Bourriaud. Tragiquement, les attentats de Paris en novembre 2015 ont emporté ce brillant journaliste et critique, mettant brutalement fin à cette série d’ouvrages d’entretiens, qui auraient pu constituer une très belle collection.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eloïse Cariou, «  Fabian Stech, J’ai parlé avec Ugo Rondinone, Ida Tursic et Wilfried Mille, Juergen Teller… », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/22330

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search