Navigation – Plan du site
2016

Edith

Emeline Belliot
Edith
Edith

Rouen : Ecole supérieure d’art et design Le Havre-Rouen, 2016, 238p. ill. 25 x 33cm

ISBN : 9791090287129. _ 25,00 €

Sous la dir. de Gilles Acézat, Dominique de Beir, Océane Delleaux, Catherine Schwartz

Haut de page

Texte intégral

1Personnifiant le processus complet de l’édition sous les traits d’une femme, Edith, l’équipe de recherche émanant de l’ESADHaR (Ecole Supérieure d’Art et de Design Le Havre-Rouen) interroge tous les développements actuels de la micro-édition. Par extension, ce sont les pratiques artistiques et éditoriales, la fabrication et les outils de l’édition, tous comme les circuits de diffusion qui y sont observés. S’affranchissant des austères actes de colloque, l’ouvrage réunit, dans sa partie centrale, les interventions de ceux qui ont participé en 2012 à « Atlas de la micro-édition : quelles routes pour quels enjeux ? », dont les contenus et les formes expriment la teneur interdisciplinaire de cette vaste observation du champ de l’édition (mêlant histoire de l’art contemporain, sociologie de l’art, art contemporain et design graphique). Les apports théoriques se répondent, notamment ceux de Lilian Froger, qui décrit le modèle japonais spécifique de l’édition du livre de photographies (p. 75-83), de Sylvie Boulanger – synthétisant efficacement les évolutions et extensions de la pratique artistique qu’est devenue l’édition indépendante (p. 99-103) –, de Jérôme Dupeyrat – qui a donné une conférence en 2014 sur la modification du statut de l’artiste et de son autorité dans le champ de l’édition indépendante (p. 187-195) –, et les retours d’expériences d’artistes et éditeurs (Ludovic Burel, p. 85-97, Nicolas Frespech, p. 105-111). Sylvie Boulanger (directrice du CNEAI) résume le renouveau de la publication indépendante ainsi : « une nouvelle génération de curateurs s’est constituée sur le modèle de l’éditeur indépendant. Considérant l’espace publié comme un espace public et l’acte de publier comme un acte artistique, ils révèlent par cette forme les enjeux d’un nouveau contexte culturel, économique et technologique » (p. 99).

2Au-delà de l’écrit, la recherche est aussi pratique au sein du laboratoire Edith : enseignants, étudiants, artistes, chercheurs en partagent la direction de manière collaborative. Des ateliers de recherche, des workshops de production, des expositions et le colloque de 2012 en rendent compte. Ici, l’enjeu repose sur la médiation de la genèse d’un considérable travail de recherche en école d’art. Les archives et traces des différentes étapes sont présentées en grand, les documents communicant les actions menées informent, sans estomper la réalité du cheminement de la réflexion d’Édith. D’autre part, ce livre qui traite des formes de publication dans le champ de la micro-édition mérite aussi d’être observé du point de vue de sa forme. Gainé de toile rouge et de paillettes, avec des proportions généreuses et imprimé sur différents papiers, c’est un « beau » livre qui se distingue des moyens (souvent) plus modestes des supports micro-édités qui en sont le sujet. Cela dit aussi tout le soin et tous les moyens qui sont apportés à cette recherche dans les écoles d’art du Havre et de Rouen.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emeline Belliot, « Edith », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/23121

Haut de page

Auteur

Emeline Belliot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals