Navigation – Plan du site
2016

AP 164: Abalos & Herreros

Pierre Chabard
AP 164: Abalos & Herreros
AP 164: Abalos & Herreros

Montréal : Canadian Centre for Architecture ; Zurich : Park Books, 2016, 208p. ill. en noir et en coul. 31 x 25cm, eng

ISBN : 9783038600060

Sous la dir. de Giovanna Borasi. Textes d’Iñaki Abalos, Juan José Castellón González, Kersten Geers, Juan Herreos, Florian Idenburg, Jing Liu

Haut de page

Texte intégral

1Atypique dans son contenu comme dans sa forme, ce catalogue témoigne du programme innovant « Out of box » du Centre Canadien d’Architecture (CCA, Montréal), politique expérimentale en matière de traitement des archives d’architectes contemporains encore en activité (ici, le fonds Iñaki Ábalos et Juan Herreros, intégré à la collection du CCA en 2012) et de leur mise en exposition. Avant de livrer le fonds aux mains des archivistes et conservateurs pour un catalogage détaillé, trois équipes d’architectes-curateurs ont été invitées, à l’occasion de résidences de quinze jours, à l’explorer librement et à en imaginer un accrochage sélectif, thématique et critique : Kersten Geers et David Van Severen (de la brillante agence bruxelloise Office), Juan José Castellón Gonzáles (architecte et enseignant-chercheur à l’ETH Zurich), ainsi que Florian Idenburg et Jing Liu (de l’agence new-yorkaise Solid Objective [SO-IL]). Disciples et collaborateurs temporaires d’Ábalos & Herreros, les premiers ont proposé une exposition sur la dimension pragmatique voire « industrielle » de leur travail (13 mars-17 mai 2015) ; le second, qui a travaillé également dans l’agence madrilène, s’est attaché quant à lui, à travers trois projets de tours, à la question de la « légèreté » de leur architecture, du point de vue tant matériel que conceptuel (24 mai-12 juillet 2015) ; l’équipe new-yorkaise, enfin, avec son exposition « Paysages de l’hyperréel » (23 juillet-13 septembre 2015) s’est intéressée à l’usage du collage chez Ábalos & Herreros, à la fois pour décrire et pour produire le réel.

2L’ouvrage publié par le CCA se présente moins comme le catalogue de cette suite d’expositions que comme le making-off du processus d’investigation et d’interprétation libres dont elles sont le prétexte. S’ouvrant sur un fac simile du texte manifeste « A Conversation » publié par Ábalos & Herreros en 1993 (Circo, n° 9), le livre rend compte de la mise en discussion critique de la production d’une agence d’architectes, celle-ci envisagée dans un sens élargi : non seulement la conception de leurs bâtiments, nombreux et éclectiques (environ 150 projets entre 1986 et 2006), mais aussi leur pratique pédagogique (à l’Escuela Técnica Superior de Arquitectura [ETSAM] de Madrid) et dans plusieurs universités étrangères (Princeton, IIT, Harvard, Columbia) ou encore leurs activités éditoriales et curatoriales (par exemple, l’exposition et le catalogue Cedric Price. Potteries Thinkbelt: Caducidad, educación y energía [Madrid : COAM, 2000]). Abordant les archives avec le même intérêt qu’il s’agisse d’une maquette de bâtiment, d’une diapositive de cours ou d’un fichier Autocad – ce que reflète les belles photos de Stefano Graziani qui rendent compte de la variété et de la matérialité du fonds –, le CCA poursuit avec AP164 : Ábalos&Herreros la réflexion initiée il y a une dizaine d’années par la nouvelle équipe (autour du directeur Mirko Zardini et de Giovanna Borasi, la conservatrice en chef) sur la multiplicité protéiforme de l’agir architectural.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Chabard, « AP 164: Abalos & Herreros », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 18 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/23151

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals