Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2016 Claire Le Thomas, Racines popul...

2016

Claire Le Thomas, Racines populaires du cubisme : pratiques ordinaires de création et art savant

Bruno Nassim Aboudrar
Racines populaires du cubisme : pratiques ordinaires de création et art savant
Claire Le Thomas, Racines populaires du cubisme : pratiques ordinaires de création et art savant

Dijon : Les Presses du réel, 2016, 428p. ill. en noir et en coul. 21 x 18cm, (Œuvres en société)

Bibliogr.

ISBN : 9782840667858. _ 28,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Dès l’origine, le Cubisme (ses qualifications traditionnelles d’« analytique », de « synthétique », voire d’« orphique » en attestent) a été perçu comme une forme très intellectuelle de peinture, dont les enjeux et les effets affectent profondément la théorie de l’art. Claire Le Thomas choisit délibérément d’explorer l’autre voie du Cubisme, la matérielle, celle qui passe par les matériaux de récupération, la colle, le Ripolin, les lambeaux de papiers peints à bas prix, l’habileté manuelle, le bricolage, la bidouille. Après une description vivante et juste de la société montmartroise au début du siècle dernier, où les peintres immigrés et fauchés, mais d’extraction bourgeoise, tel Pablo Picasso à l’époque du Bateau-Lavoir, croisent, la nuit, apaches et prostituées, le jour, des ménages impécunieux, prolifiques et débrouillards, et apprennent d’eux l’art de rafistoler, Claire Le Thomas enquête dans l’abondante littérature des manuels pratiques. Réparer, enjoliver, rafraîchir, transformer : toute une imagination technique est à l’œuvre, où se combinent idéaux esthétiques kitsch (avec le chic petit-bourgeois pour standard) et inventions industrielles modernistes. Les artistes sauront transgresser les uns et détourner les autres. Pas tout à fait inconnus, ces passages des arts de faire populaires à l’art moderne, systématiquement explorés, se révèlent riches d’enseignements et la thèse de l’auteur globalement convaincante. Mais c’est aussi sur ce dernier point que l’ouvrage trouve ses limites. La thèse (universitaire) aurait sans doute gagné à être plus profondément remaniée. On aurait ainsi épargné au lecteur quelques longueurs. Mais surtout, on aurait évité un plan de démonstration un peu lourd, où les enquêtes (dans l’histoire sociale, dans l’histoire des techniques, de l’édition de manuels, de l’art, etc.) se succèdent d’abord pour ne se croiser, affaiblies, qu’en dernière partie. A ce moment, la liberté créatrice des œuvres analysées (de Pablo Picasso, mais plus encore de Georges Braque et de Juan Gris) vient contester l’hypothèse d’une dette sérieuse qu’elles auraient contractée à l’égard du macramé, de la peinture sur œufs ou du montage de bouteilles de fine en lampes de chevet.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Nassim Aboudrar, «  Claire Le Thomas, Racines populaires du cubisme : pratiques ordinaires de création et art savant », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 01 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/23383

Haut de page

Auteur

Bruno Nassim Aboudrar

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search