Navigation – Plan du site
2015

Materiality

Bruno Nassim Aboudrar
Materiality
Materiality

Londres : Whitechapel Gallery ; Cambridge : MIT Press, 2015, 240p. 21 x 16cm, (Documents of Contemporary Art), eng

Bibliogr. Index

ISBN : 9780854882373. _ 20,02 €

Sous la dir. de Petra Lange-Berndt

Haut de page

Texte intégral

1Considérant une certaine imagede l’art de ces soixante dernières années, on pourrait penser que, de Clement Greenberg dont l’intérêt pour la notion de medium ne masque pas l’engagement esthétique fondamentalement formaliste, à l’art contemporain consacrant la prévalence du concept, ce qui touche à la matérialité de l’art n’a pas été vraiment pris en considération. Contre cette idée reçue, l’anthologie que propose Petra Lange-Berndt organise un vaste corpus de textes autour de la notion complexe et finement problématisée de materiality [matérialité]. Elle montre ainsi comment ce qui est de l’ordre de la matière – au minimum, un reste de l’œuvre, jamais complètement absorbé par la représentation ou par l’Idée – a pu servir, souvent à bas bruit, des positions critiques, (néo) marxistes (sur la fonction de la matière dans le travail artistique), féministes (comment le statut subalterne de la femme est construit sur son affinité supposée avec l’ordre matériel des choses : propreté, évacuation des déchets, etc.), écologiques et politiques. La matière, donc, résiste. Pour autant, elle fait l’objet de bouleversements contemporains qui la visent dans sa constitution même. En ce sens, la réflexion menée depuis le dernier quart du XXe siècle sur les « Immatériaux », et ses prolongements dans les notions d’inter- et de trans-matérialité, sont richement illustrées par les textes réunis dans ce volume. Ceux-ci proviennent pour l’essentiel de sources allemandes, anglo-américaines et françaises (japonaises, pour deux d’entre eux) et beaucoup sont très difficiles d’accès dans leur édition originale : c’est dire combien est utile ce volume qui les révèle. On regrettera cependant, outre l’inévitable partialité du choix (Friedrich Kittler, par exemple, n’aurait pas déparé la dernière partie consacrée aux « Matérialités des médias » !), l’extrême brièveté de la plupart des extraits, au point de les réduire parfois à une simple citation de quelques lignes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Nassim Aboudrar, « Materiality », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 25 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/23386

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals