Navigation – Plan du site
2016

Pierre Taminiaux, Du surréalisme à la photographie contemporaine : au croisement des arts et de la littérature

Jérôme Duwa
Du surréalisme à la photographie contemporaine : au croisement des arts et de la littérature
Pierre Taminiaux, Du surréalisme à la photographie contemporaine : au croisement des arts et de la littérature

Paris : Honoré Champion, 2016, 203p. ill. 24 x 16cm, (Poétiques et esthétiques XXe-XXIe siècles)

Bibliogr. Index

ISBN : 9782745330468. _ 40,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Une question traverse le recueil d’essais de Pierre Taminiaux, professeur de littérature française et francophone du XXe et XXIe siècles à Georgetown University : en quoi consiste pour nous, aujourd’hui, le legs des avant-gardes ? Dans son introduction, il précise que son dessein est d’abord de nous conduire à « élargir le champ » de ce qu’on nomme « avant-gardes », par exemple en montrant comment le poème La Géante de Charles Baudelaire s’immisce dans un tableau de René Magritte, ou alors en rappelant les raisons pour lesquelles la pensée de Charles Fourier s’est imposée à André Breton à un moment où le marxisme s’avérait à ses yeux insuffisant. Si Pierre Taminiaux inscrit nombre de ses recherches au cœur des avant-gardes pionnières que sont Dada et surtout le surréalisme, force est de constater son inclination pour les figures plutôt excentriques de ces mouvements matriciels. Ainsi, des œuvres de Hans Arp, Man Ray, Christian Dotremont ou encore Raoul Vaneigem sont explorées comme des manières d’affirmer envers et contre tout « l’ubiquité de la poésie » (p. 11). L’omniprésence des avant-gardes renvoie au premier chef à leur désir de prendre pied dans la vie même, pour la changer totalement, ce qui les place d’emblée sur le terrain politique. Une autre question survient alors : celle de l’usage de la violence et de son dépassement.

2L’originalité de cet ouvrage tient particulièrement au fait que Pierre Taminiaux mêle aux essais distancés des réflexions engageant son travail personnel de photographe et de poète ou son expérience propre ; il analyse notamment les circonstances qui, par hasard, l’ont fait échapper à l’attentat perpétré le 2 août 1980 dans la gare de Bologne. Sur un mode plus critique, le livre s’achève en interrogeant la manière dont les musées anesthésient la puissance renversante des avant-gardes en privilégiant une architecture dite clean. Comme en témoigne l’attraction persistante de Dada, les avant-gardes demeurent à l’évidence actuelles, bien que leur essence conflictuelle s’oppose au mot d’ordre du consensus généralisé. « Elargir » leur champ, c’est aussi prolonger leur emprise jusqu’à nous.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme Duwa, «  Pierre Taminiaux, Du surréalisme à la photographie contemporaine : au croisement des arts et de la littérature », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 24 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/23474

Haut de page

Auteur

Jérôme Duwa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals