Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2016 Aloïs Riegl, Le Culte moderne d...

2016

Aloïs Riegl, Le Culte moderne des monuments : sa nature et ses origines

Tania Vladova
Le Culte moderne des monuments : sa nature et ses origines
Aloïs Riegl, Le Culte moderne des monuments : sa nature et ses origines

Paris : Allia, 2016, 110p. ill. 17 x 11cm, fre/ger

ISBN : 9791030414318. _ 7,50 €

Trad. de Matthieu Dumont, Arthur Lochmann

Haut de page

Texte intégral

1Les éditions Allia présentent une nouvelle traduction, après celles de Daniel Wieczorek (Seuil, 1984) et de Jacques Boulet (L’Harmattan, 2003), du célèbre texte d’Aloïs Riegl. Réalisée par Matthieu Dumont et Arthur Lochmann, cette traduction fluide nous invite à revenir sur l’un des textes historiques clés concernant la conservation de ce qu’on appelle, depuis André Malraux, « le patrimoine », et qu’Aloïs Riegl nommait en son temps monuments historiques et artistiques, entendant par là toute œuvre du passé (du bâtiment à la sculpture, au parchemin et à la peinture). Sans préface ni introduction si ce n’est la page qui relate les circonstances de la commande de ce texte, cette édition plonge le lecteur directement dans l’écrit du grand historien de l’art de l’école de Vienne. Publié pour la première fois en 1903, à la demande de la Commission austro-hongroise des monuments artistiques et historiques présidée en ce temps par Aloïs Riegl, le texte est issu d’un projet de réorganisation de la conservation des monuments publics en Autriche mais dépasse de loin ce cadre géographique. Réflexion à la fois théorique et historique sur la nature, les valeurs et les usages des monuments publics, réalisée dans le contexte historique chargé de l’Autriche au tournant du siècle, cette fine analyse interroge les monuments comme objets dans lesquels, à divers moments, se cristallisent des intentions variées. Ecartant tout essentialisme, les considérations d’Aloïs Riegl ouvrent par exemple la possibilité qu’une œuvre puisse devenir monument au fil du temps sans qu’elle y soit initialement destinée. Circonscrire les valeurs des monuments revient à réfléchir également à la possibilité de classement et aux politiques publiques en matière de conservation. Sans avoir rien perdu de sa modernité ni de sa pertinence, ce texte résonne aujourd’hui dans le contexte des débats sur la conservation de l’héritage culturel, en particulier dans les zones de conflits, mais également en lien avec le rythme croissant de construction/destruction dans les grandes villes modernes, ce qui oblige à un positionnement lucide par rapport à la valeur de l’ancien et à sa conservation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Tania Vladova, «  Aloïs Riegl, Le Culte moderne des monuments : sa nature et ses origines », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 11 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/23512

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search