Navigation – Plan du site
2016

Allan Sekula, Photography Against the Grain: Essays and Photo Works 1973-1983

Lilian Froger
Photography Against the Grain: Essays and Photo Works 1973-1983
Allan Sekula, Photography Against the Grain: Essays and Photo Works 1973-1983

Londres : Mack, 2016, 259p. ill. en noir et en coul. 28 x 22cm, eng

ISBN : 9781910164495

Préf. de Sally Stein

Haut de page

Texte intégral

1Photography Against the Grain d’Allan Sekula n’avait jamais fait l’objet d’une réédition depuis sa première publication en 1984. Les éditions MACK corrigent cet impair et poursuivent ainsi la diffusion des images et du travail théorique de l’artiste, décédé en 2013. Le livre regroupe cinq de ses essais de jeunesse, écrits entre 1974 et 1981, dans lesquels deux points lui tiennent à cœur : contredire la soi-disant transparence du médium photographique et démontrer que toute image est le résultat d’une construction formelle et sémantique. Allan Sekula y insiste sur le rôle politique et social de la photographie, tout en mettant en lumière ses modes de circulation, à partir d’exemples aussi variés que l’exposition The Family of Man d’Edward Steichen ou les clichés de Jacqueline Kennedy Onassis pris par des paparazzi.

  • 1  « with words and images about both the system and our lives within the system ».

2Suivent cinq ensembles de photographies légendées, commentées et accompagnées de paroles retranscrites. L’artiste propose dans ces pages une forme de discours « avec des mots et des images, à la fois sur un système et sur nos vies dans ce système »1 (p. 234), selon une approche rappelant celles de Martha Rosler, de Fred Lonidier ou de Chauncey Hare (qu’il cite plusieurs fois et dont il reproduit quelques clichés). La mise en relation de textes et d’images multiples lui permet d’apporter plus de précisions et d’appuyer ses analyses. Celles-ci portent toujours sur la nature de l’image photographique, mais aussi sur les conditions salariales dans un fast-food (« This Ain’t China : A Photonovel », 1974, p. 175-195), sur les liens entre éducation et entreprise (« School Is a Factory », 1980, p. 197-234), ou encore sur la dépendance au travail et son pendant, la peur du chômage, dans une société où les questions économiques prennent le dessus sur le reste (« Aerospace Folktales », 1973, p. 105-164). Pour répondre à la libéralisation croissante de la société américaine et à la dépolitisation de ses citoyens, Allan Sekula se consacre tout au long du livre à une utilisation critique et politique de la photographie, se distanciant de la production de « belles » images. Plus de trente ans après sa parution initiale, l’intérêt de Photography Against the Grain n’a pas fané, et l’actualité des réflexions qui y sont contenues en font un livre plus que jamais essentiel.

Haut de page

Notes

1  « with words and images about both the system and our lives within the system ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lilian Froger, «  Allan Sekula, Photography Against the Grain: Essays and Photo Works 1973-1983 », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 09 mai 2018, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/25529

Haut de page

Auteur

Lilian Froger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals