Navigation – Plan du site
2016

Aymeric Vergnon-d’Alançon : gnose & gnose & gnose, d’après Aboukaïev

Ophélie Naessens
Aymeric Vergnon-d’Alançon : gnose & gnose & gnose, d’après Aboukaïev
Aymeric Vergnon-d’Alançon : gnose & gnose & gnose, d’après Aboukaïev

Lausanne : Art&fiction, 2016, 186p. ill. en noir et en coul. 23 x 17cm, (Re:Pacific)

ISBN : 9782940570171

Haut de page

Texte intégral

1Depuis 2011, Aymeric Vergnon-d’Alançon s’intéresse dans ses recherches plastiques au Surgün Photo Club, apparu dans un foyer de travailleurs à Epinay-sur-Seine dans les années 1970 et actif jusqu’en 2003. Ce petit club de photographie amateur réunissait alors un groupe d’exilés pratiquant – entre autres – la divination par l’image. Cette édition se conçoit comme une nouvelle étape de l’enquête de l’artiste sur ce club, enquête à travers laquelle il décrypte ses archives et redonne vie à ses expérimentations. Aymeric Vergnon-d’Alançon renoue ainsi avec une certaine tradition occultiste en œuvrant à révélerun Corpus Hermeticum du Surgün. La première partie, « Incipit/Ecstasis » (p. 13-54), présente la relecture que fait Aboukaïev – principal guide du club – du célèbre Cours de photographie technique et pratique en 25 leçons de René Bouillot, entre propositions graphiques et bibliomancie. Dans le « Codex/Aboukaïev » (p. 57-137), l’artiste soumet les analyses produites à partir du Cours de photographie à une seconde lecture, ajoutant un épaississement supplémentaire aux formulations théorico-mystiques d’Aboukaïev. S’ensuit un cahier visuel renvoyant à l’iconomancie chère aux membres du Club, constitué de photographies obscures de paysages, telles des émanations latentes de contrées lointaines. En référence à la pratique assidue de l’aphorisme à l’intérieur du Surgün Photo Club, Aymeric Vergnon-d’Alançon propose dans la dernière partie de l’ouvrage (« Reductio/49 », p. 153-186) une suite de quarante-neuf « flèches d’esprit sur l’image ». A première vue, l’édition entretient la part mystérieuse d’une gnose accessible aux seuls érudits, livrant une prose parfois obscure et toujours ombrageuse. Néanmoins, les multiples entrées, les lacunes du récit plastique ainsi que l’absence de figures invitent le lecteur à habiter les intervalles et à combler les omissions. On prend alors plaisir à s’égarer dans les méandres des pensées du Surgün Photo Club, oscillant entre intuitions occultes et lueurs révélatrices.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ophélie Naessens, « Aymeric Vergnon-d’Alançon : gnose & gnose & gnose, d’après Aboukaïev », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 09 mai 2018, consulté le 14 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/25814

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals