Navigation – Plan du site
2016

Jason Dodge: Ready to Get Bleeding

Ophélie Naessens
Jason Dodge: Ready to Get Bleeding
Jason Dodge: Ready to Get Bleeding

Villeurbanne : Institut d’art contemporain, 2016, non paginé, ill. en coul. 22 x 16cm, fre/eng

Texte de C.A. Conrad

Haut de page

Texte intégral

1Ready to Get Bleeding prolonge l’exposition personnelle de Jason Dodge à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne intitulée Behind this Machine Anyone with a Mind Who Cares Can Enter – en référence au poème Come on All You Ghosts de Matthew Zapruder –, et commissariée par Nathalie Ergino. Séparant les volets textuels anglais et français de la publication, le cahier visuel central propose une déambulation dans l’exposition parmi les milliers de déchets collectés par l’artiste et installés dans une succession de salles découpées de portes et éclairées par des néons blancs et roses. Les images de tubes lumineux, échafaudages, emballages divers et caisses de vin s’enchaînent dans une succession de visions oscillant entre montage d’exposition en cours et post-vernissage festif. Nous sommes ensuite invités à accompagner Nadira et Samir Hachichi dans leur « Lecture énergétique de l’exposition », à la découverte d’un parcours subjectif et sensible s’élaborant à partir des impressions énergétiques des différents espaces de présentation. Prolongeant sa pratique de Poetical Reading, l’artiste Valentina Desideri propose ici ses « Notes sur la lecture », librement inspirées de l’essai de Walter Benjamin Théorie de la ressemblance (1933), des travaux de Denise Ferreira da Silva ainsi que des lectures de situations sociales de Keith Hennessy. Si la proximité spatiale de ces deux textes semblerait a priori parasiter la lecture, leur enchâssement donne au contraire sens aux processus de mise à distance entre mots et objets à l’œuvre dans la pratique de Jason Dodge, et en démultiplie les niveaux de compréhension. Dans « 36 Chouettes », le poète américain C.A. Conrad présente un « rituel de poésie (soma)tique » accompli à l’occasion de l’inauguration de l’exposition, ainsi que le poème qui en a résulté et a donné son nom à l’ouvrage. Ready To Get Bleeding souligne la part littéraire du travail de l’artiste, tant à travers la coexistence des genres textuels que de l’attention particulière portée aux jeux typographiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ophélie Naessens, « Jason Dodge: Ready to Get Bleeding », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 09 mai 2018, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/25815

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals