Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureCatalogues collectifs2010

Catalogues collectifs | 2010

Collective Catalogues | 2010
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008

81 résultats sur 3 pages

  • L’Afrique rêvée : images d’un continent à « l’âge d’or » de la colonisation, 1920-1940
    L’Afrique rêvée : images d’un continent à « l’âge d’or » de la colonisation, 1920-1940

    Bruxelles : Racine, 2010, 143 p. ill. en noir et en coul. 22 x 22 cm

    Sous la dir. de Jean-Pierre De Rycke. Textes de Caroline Haardt, Eric Hennaut, Joseph Ibongo, Marc Quaghebeur, Régine Rémon, Patricia Van Schuylenbergh

    ISBN : 9782873867010. – 19,95 €

  • Le Torero mort
    Le Torero mort

    Arles : Actes Sud, 2010, 149 p. ill. en noir et en coul. 19 x 10 cm.

    Biogr.

    Sous la dir. de Jean-Marie Bénézet. Texte de Jean-Paul Curnier

    ISBN : 9782742789726. – 29€

     

    Répondant à l’appel lancé par Jean-Marie Bénézet, sept artistes (Jean-Paul Chambas, Hervé Di Rosa, Lucio Fanti, Valery Koshlyakov, Christian Lacroix, Jean Le Gac et Philippe Louisgrand) ont accepté de s’adonner à quelques variations autour du mythique Torero mort d’Edouard Manet. L’œuvre a aussi inspiré à Jean-Paul Curnier un essai qu’il publie dans ce petit livre, trop petit pour mettre suffisamment en valeur les nombreuses reproductions d’œuvres qu’il contient. N-H.Z.

  • Les Territoires de l’art modeste
    Les Territoires de l’art modeste

    Ennetières-en-Weppes : Invenit, 2010, coffret de 12 livrets, ill. en noir et en coul. 25 x 17 cm.

    Textes de Bernard Belluc, Laurent Danchin

    ISBN : 9782918698135. – 45€

     

    Le catalogue célébrant les dix ans du MIAM (musée international des arts modernes, Sète) est à l’image de l’exposition qu’il retrace : cartographique et kaléidoscopique ; un monde en mouvement et aux frontières poreuses. Voici un coffret, au reste somptueux, recelant douze livrets « nomades » —du nombre d’expositions/ îlots qui attendent le visiteur du MIAM. Le doute qui agrémente le périple étant : qu’est-ce que l’art modeste ? Qu’importe alors de quel pays partira le lecteur ; que ce soit celui de l’objet trouvé avec les planches B.D. lacunaires et saisissantes de Maurice Chot, celui de l’Art brut et des dérives de l’Outsider art qui rivaliseraient parfois avec les miniaturistes les plus aguerris (tel Raymond Reynaud), ou les dessins mi-trash mi-pieux de prisonniers « chicanos » à même leur mouchoir de poche. On tournera les pages de ce musée de papier telles mille et une raisons de ne plus aller au musée… sinon du côté de Sète. M.Mo.

  • Tenir, debout
    Tenir, debout

    Valenciennes : Musée des beaux-arts, 2010, 175 p. ill. en noir et en coul. 22 x 16 cm.

    Textes de Jean-Christophe Bailly, Sidi Mohammed Barkat, Emmanuelle Delapierre, Jean-Luc Nancy, Marie-Claire Sellier, Emmanuel Saulnier, Catherine Strasser

    ISBN 2912241197. – 24€

     

    Détaillant avec éclectisme les multiples acceptions du verbe « tenir », l’ouvrage s’articule autour de cinq verbes désignant l’action : « 1. Pointer 2. Tenir 3. Eprouver 4. Faire face 5. Faire bloc ». Cet ouvrage, riche en références, reste fidèle au parcours de l’exposition, nullement historique, mais à la fois symbolique et initiatique. En pointant avec justesse l’acte de création comme un acte de résistance au monde contemporain, le catalogue réunit plus de trente artistes, dont Marina Abramovic, Kader Attia, Louise Bourgeois, André Cadere, Nina Childress, Jimmie Durham ou Yazid Oulab. C.O.

  • Sgrafo vs Fat Lava
    Sgrafo vs Fat Lava

    Zurich : JRP/Ringier ; Reims : Frac Champagne-Ardenne, 2010, 63 p. ill. en coul. 17 x 11 cm.

    Sous la dir. de Nicolas Trembley. Textes de Ronan Bouroullec, Horst Markus

    ISBN : 9783037641637. – 10€

     

    Impossible de savoir ce dont il s’agit à moins d’être expert en vases Made in West Germany de 1950 à 1980. Ouvrez ce petit livre, et tout deviendra clair. Nicolas Trembley y dévoile avec passion sa collection amassée avec tact. Dans une démarche proche du ready-made, il gomme la qualité utilitaire pour offrir à ces objets une nouvelle vie muséale. Parce qu’il admire la liberté de style de ce contexte d’après-guerre, N. Trembley tient à démontrer que certains de ces vases atypiques sont dotés d’une inventivité telle qu’ils parviennent à détrôner les avancées du design actuel ! A.Y.

  • Rive gauche, rive droite
    Rive gauche, rive droite

    Zurich : JRP/Ringier, 2010, 159 p. ill. en noir et en coul. 17 x 11 cm., (Hapax)

    Sous la dir. de Marc Jancou. Textes d’Yves Aupetitallot, Alexis Jakubowicz

    ISBN : 9783037641552. – 10€

     

    L’ouvrage, sans en être le catalogue, est en lien avec une exposition à la consonance parisienne organisée par Marc Jancou (galeriste installé à New York). Réalisée en six lieux de la capitale française, l’exposition avait la forme d’une itinérance où la mobilité transformait le visiteur en promeneur. L’objet textuel et iconographique est élaboré de même, comme un « objet mobile de l’entre-temps », un espace alternatif à l’exposition. Un « questionnaire aux [27] artistes » instruit le lecteur tout en le divertissant : le principe même de la flânerie au regard du livre. C.R.

  • Rehab : l’art de re-faire
    Rehab : l’art de re-faire

    Paris : Gallimard, 2010, non paginé, ill. en coul. 21 x 16 cm., (Découvertes. Hors-série)

    Texte de Bénédicte Ramade

    ISBN : 9782070440061. – 13€

  • reGeneration2 : photographes de demain
    reGeneration2 : photographes de demain

    Paris : Thames & Hudson ; Lausanne : Musée de l’Elysée, 2010, 224 p. ill. en noir et en coul. 27 x 24 cm.

    Textes de William A. Ewing, Nathalie Herschdorfer

    ISBN : 9782878113501. – 34,95€

     

    A quoi ressemble la photographie émergente de la première décennie du XXIe siècle ? Prolongeant l’édition de 2005, reGenération2 vient compléter le projet de panorama lancé par le musée de l’Elysée de Lausanne à travers un concours international auprès des écoles de photographies afin d’en faire un observatoire des évolutions de la photographie contemporaine. Associée à l’exposition du même nom, la publication se veut outil pour le futur : chacun des quatre-vingts jeunes photographes sélectionnés est présenté par une notice biographique et critique accompagnée de trois reproductions. Ce qui ressort de l’ensemble confirme un constat que William Ewing faisait déjà à l’occasion de la première manifestation : la couleur s’impose dans les pratiques actuelles. Les thématiques de l’espace urbain, de la mondialisation, de l’identité et de la mémoire dominent tandis que le rapport réel/fiction, d’une nouvelle actualité dans des pratiques portées par la technologie numérique, joue plus que jamais sur les ambiguïtés entre forme documentaire et mise en scène. N.B.

  • Quand l’art donne le tempo !
    Quand l’art donne le tempo !

    Paris : a. p.r.e.s éd. ; Le Port : Ecole supérieure des beaux-arts de La Réunion, 2010, 95 p. + 1 DVD, 19 x 14 cm., fre/eng

    20€

    Dir. de publ. Gilles Coudert

     

    La publication se présente en deux parties, intimement liées par le projet de son inscription. Le film Quand l’art donne le tempo ! de Gilles Coudert donne à voir, en interaction avec les étudiants d’art et d’architecture, les réalisations de cinq œuvres produites pour le Leu Tempo Festival 2009 (La Réunion). Le livret, transcription d’un symposium organisé à cette occasion, approfondit la question de l’œuvre publique. Le débat résume la difficile entente sur le rôle et la définition d’une réalisation dans l’espace public, qu’il s’agisse d’œuvre d’art ou d’art vivant. En émerge une réflexion divergente et contradictoire. M.H.

  • Promenades vaticanes : documents : Bernadette Genée et Alain Le Borgne
    Promenades vaticanes : documents : Bernadette Genée et Alain Le Borgne

    Paris : Democratic Books, 2010, non paginé, ill. en noir et en coul. 20 x 16 cm., (L’Art vu autrement)

    ISBN : 9782361040093. – 35€

    Conception de Philippe Bissières

     

    Ceci est un livre de bibliophile, par le duo dont le goût pour l’immersion ethnographique est connu. Sous son écrin au touché lisse et vermillon comme les bréviaires catholiques, se dévoile un vertigineux atlas d’images. Une plongée au Vatican dérivé sous toutes ses formes, de ses timbres poste, à ses palais et jardins, de ses lieux réservés à ses attractions touristiques, le tout à l’épreuve de ce livre-cyclone mêlant flânerie et enquête, photographies contemporaines et display de documents d’archives. M.Mo.

  • Primitifs de la photographie : le calotype en France, 1843-1860
    Primitifs de la photographie : le calotype en France, 1843-1860

    Paris : Gallimard : Bibliothèque nationale de France, 2010, 315 p. ill. 25 x 29 cm.

    Bibliogr.

    Sous la dir. de Sylvie Aubenas, Paul-Louis Roubert. Textes de Marc Durand, Michel Frizot, Nicolas Le Guern

    ISBN : 9782070130795. – 59€

  • Un Point de vue sur la photographie contemporaine en Europe de l’Est : collection Société générale
    Un Point de vue sur la photographie contemporaine en Europe de l’Est : collection Société générale

    Nantes : Musée des beaux-arts ; Montrouge : Burozoïque, 2010, non paginé, ill. en noir et en coul. 21 x 16 cm.

    Biogr. Expo.

    Textes de Blandine Chavanne, Alice Fleury, Frédéric Oudéa

    ISBN : 9782917130377. – 6€

  • Picto 1950-2010 : voir avec le regard de l’autre
    Picto 1950-2010 : voir avec le regard de l’autre

    Arles : Actes Sud, 2010, non paginé, ill. en noir et en coul. 23 x 29 cm.

    Textes de Christian Caujolle, Philippe Gassmann, Hervé Le Goff

    ISBN : 9782742795413. – 39€

     

    Ce bel ouvrage retrace l’émergence puis le succès du laboratoire pictorial Service, créé en 1950 par Pierre Gassmann. Sous une planche contact imprimée sur sa couverture, le livre recueille 140 photographies proposant au lecteur la découverte du savoir-faire technique des tireurs de cette entreprise familiale. Etroitement liée à l’histoire de la photographie et à ses avancées technologiques, cette dernière a su s’adapter, développer ses compétences et surtout préserver la complicité qui unit l’artisan à l’artiste. Le tireur, véritable révélateur d’images, se fait passeur d’émotions et transmet aux générations futures la captation de l’éphémère. C.O.

  • Never More
    Never More

    Vitry/Seine : Mac/Val, 2010, 169 p. ill. en noir et en coul. 21 x 18 cm.

    Préf. d’Alexia Fabre

    ISBN : 9782916324562. – 14€

     

    Ce catalogue retrace le quatrième parcours proposé dans les collections du Mac/Val, cinq ans après son ouverture. Sous l’égide poétique du Nevermore de Paul Verlaine : « Souvenir, souvenir, que me veux-tu... », ce nouvel accrochage s’envisage donc sous la thématique du souvenir. Alexia Fabre, conservateur en chef, introduit la question de la mémoire à l’œuvre dans l’élaboration de toute collection, mêlée à un présent relatif et à une histoire des œuvres. De façon didactique et concise, le livre présente chaque œuvre du point de vue de la trace rémanente, de l’absence, du souvenir et de la mémoire qu’elle ressuscite, mais aussi de la nostalgie et de la mélancolie. C.O.

  • Montparnasse années 30 : Bissière, Le Moal, Manessier, Etienne-Martin, Stahly… éclosions à l’académie Ranson
    Montparnasse années 30 : Bissière, Le Moal, Manessier, Etienne-Martin, Stahly… éclosions à l’académie Ranson

    Heule : Snoeck, 2010, 95 p. ill. en noir et en coul. 28 x 22 cm.

    Bibliogr. Biogr. Chronol.

    Textes d’Alexandra Charvier, Sabrina Dubbeld, Lydia Harambourg, Sophie de Juvigny, Claire Maingon, Scarlett Reliquet

    ISBN : 9789053497968. – 19€

     

    Consacré à l’activité de l’Académie Ranson dans les années 1930 et à l’influence qu’elle a pu avoir après-guerre et jusqu’aux années 1950 sur les artistes de la dite Ecole de Paris, ce catalogue souligne à travers les essais enthousiastes, notamment ceux de Claire Maingon et de Lydia Harambourg, le rôle joué par Roger Bissière et Charles Malfray, tout en insistant sur la liberté essentielle qui règne comme un principe sur les enseignements. Ponctués d’extraits de témoignages de Bissière lui-même et de prestigieux élèves tels Etienne-Martin ou François Stahly et associés au catalogue structuré par Alexandra Charvier, ils contribuent à ouvrir des champs de réflexion sur cette Académie, du rapport avec le groupe Témoignage aux premiers pas de la non-figuration. F.D.

  • Mobi Boom : l’explosion du design en France, 1945-1975
    Mobi Boom : l’explosion du design en France, 1945-1975

    Paris : Les Arts décoratifs, 2010, 319 p. + 1 DVD, ill. en noir et en coul. 29 x 22 cm.

    Bibliogr. Chronol. Expo. Index

    Sous la dir. de Dominique Forest. Préf. d’Hélène David-Weill. Avant-propos de Béatrice Salmon

    ISBN : 9782916914213. – 55€

  • Manières noires
    Manières noires

    Bruxelles : Les Impressions nouvelles, 2010, 159 p. + 1 livret 43 p. ill. en noir et en coul. 31 x 25 cm.

    Biogr.

    Textes de Xavier Canone, Morgan Di Salvia, Patrick Everaert, Wim Mertens, Raphaël Pirenne, Sophie Simon, Karen Vangodtsenhoven, Paul Willemsen

    ISBN : 9782874491047. – 28€

     

    Manières noires est la publication relative à l’exposition éponyme se tenant au musée des beaux-arts de Mons du 1er octobre 2010 au 13 février 2011. Elle rassemble des contributions sur les domaines suivants : arts plastiques, photographie, bande dessinée, design, mode, dentelles et bijoux.

    La manière noire évoque une technique de la gravure, vue au pluriel, avec différentes approches du noir, symbolique, matérielle et esthétique. « Noir est une abstraction ; il n’y a pas de noir ; il y a des matières noires […] », affirmait Jean Dubuffet qui, dans les années 1950, animait ce matériau avec l’invention que l’on sait. L’ouvrage décline l’utilisation du noir, au-delà des livres de Michel Pastoureau ou Gérard-Georges Lemaire. Il propose des stratégies et des artistes originaux, en faisant la part belle à la communauté belge. Ainsi la contribution de Raphaël Pirenne, Paint it, black, fournit-elle un panorama très personnel, d’Ad Reinhardt à Willem Oorebeek ou Raoul De Keyser en passant par des « radicaux » tels Arnulf Rainer ou l’actionniste Günter Brus qui barre de peinture noire son visage enduit au préalable de blanc (Selbtsbemalung, 1964). Patrick Everaert analyse avec brio le noir dans le design : comment son utilisation qualifie l’objet dans son environnement, de la chaise à la cocotte en fonte, en passant par le rasoir électrique. Il y règne de la rigueur mêlée à de l’effacement. Cet ouvrage est un itinéraire non exhaustif, mais assumé, dans cette couleur paradoxale. B.D.

  • Lettrisme : vue d’ensemble sur quelques dépassements précis
    Lettrisme : vue d’ensemble sur quelques dépassements précis

    La Seyne-sur-Mer : Villa Tamaris, 2010, 264 p. ill. en noir et en coul. 24 x 16 cm.

    Bibliogr. Biogr.

    Préf. de Robert Bonaccorsi. Introd. de Roland Sabatier. Textes de Philippe Blanchon, Anne-Catherine Caron, Eric Fabre, Catherine Goldstein, Isidore Isou, Sandro Ricaldone

    ISBN : 9782916862194. – 30€

  • Let’s dance
    Let’s dance

    Vitry-sur-Seine : Mac/Val, 2010, 213 p. ill. en noir et en coul. 25 x 15 cm., fre/eng

    Textes d’Alexia Fabre, Frank Lamy

    ISBN : 9782916324586. – 25€

     

    Ce catalogue de l’exposition éponyme effectuée pour l’anniversaire du Mac/Val est à l’image de l’écart entre le titre même —en référence à David Bowie et au fait que « la danse et la musique sont des arts de communion »— et les choix opérés pour ce moment festif. L’exposition voulait articuler mémoire/souvenir et vanité/célébration avec un élan et une incitation au mouvement : les œuvres choisies ne font pas office d’exemplarité dans ce domaine tout comme l’édition très conventionnelle. Il semble que le sensible ait été oublié, tout comme la danse et la musique absentes du projet. C.R.

  • Intime collectif = Collective Intimacy : Evento 2009
    Intime collectif = Collective Intimacy : Evento 2009

    Blou : Monografik ; Bordeaux : Ville de Bordeaux, 2010, 2 vol. 319 p. 239 p. ill. en coul. 24 x 17 cm., fre/eng

    Index

    Sous la dir. de Didier Fiúza Faustino

    ISBN : 978236008120. – 39€

     

    En 2009, pendant dix jours, la première édition de cette nouvelle biennale d’art contemporain a tiré parti de la présence de la Foire des plaisirs, une fête foraine traditionnelle. Didier Fiúza Faustino s’appuyait sur cette conjonction pour que la présence de formes d’expression multiples produise un rapprochement entre le privé et le public, et installe un dialogue multifocal entre la ville, l’artiste et le citadin à qui il était proposé de partager de « fortes bouffées d’expérience imprévisible ». Le catalogue, en deux volumes, rassemble des descriptions d’interventions, des textes critiques d’artistes et d’intervenants, ainsi qu’un album de photographies souvenirs (sans légendes). O.B.

  • Inclinations : la collection selon Bernard Lamarche-Vadel
    Inclinations : la collection selon Bernard Lamarche-Vadel

    Trézélan : Filigranes, 2010, 167 p. ill. en coul. 25 x 17 cm., fre/eng

    Bibliogr. Biogr.

    Sous la dir. d’Isabelle Tessier, Danielle Robert-Guédon. Textes de François Cheval, Michèle Chomette, Sonia Floriant, Gaëtane Lamarche-Vadel

    ISBN : 9782350461991. – 25€

     

    Ce volume est un hommage à Bernard Lamarche-Vadel (BLV). La collection en question est celle de l’artothèque de Vitré. C’est ainsi une affaire largement de photographie, dès lors que BLV y organisa une quarantaine d’expositions et y opéra souverainement quelque trois cents acquisitions dans le domaine de 1988 à 2000, période pendant laquelle il est intervenu comme directeur artistique de cette structure. Ce fut là le dernier engagement artistique de ce critique incandescent, outre celui qu’il consacra à l’écriture jusqu’à la fin. La photographie pour lui était contiguë de l’absence et relevait essentiellement du reportage, aussi métaphorique que serait l’usage que l’on en fait. Elle est ici convoquée par sa revendication d’un « atelier photographique français », ses choix partiaux, ses textes, ses expositions et ses compagnons de route. L’ouvrage témoigne de la dynamique de son engagement (peut-être tardif, mais réel) à une époque où peu de monde était impliqué dans le domaine. Suivant une rédaction par la diagonale, tantôt par l’analyse directe (Arnaud Claass, François Cheval, Sonia Floriant), tantôt par l’ellipse personnelle (Michèle Chomette, Danielle Robert-Guédon), le livre est un complément utile aux autres publications parues à l’occasion commémorative des dix ans de sa disparition prématurée. A.G.

  • Iles jamais trouvées = Islands never found
    Iles jamais trouvées = Islands never found

    Milan : Silvana ; Saint-Etienne : Musée d’art moderne, 2010, 127 p. ill. en noir et en coul. 20 x 17 cm., fre/eng

    ISBN : 9788836616817. – 25€

    Textes Lóránd Hegyi, Katerina Koskina, Eugenio Viola

     

    Derrière ce catalogue, un défi appréciable, celui de l’exposition thématique mais « ouverte », c’est-à-dire qui ne capitonne pas les œuvres à l’aune de ce thème. D’où le rôle crucial du catalogue. Bien que très usitée en réaction à l’idée de mondialisation, la métaphore insulaire a le mérite de la suggestivité —mais le défaut de la volatilité. Développée d’abord dans le texte de Lóránd Hegyi, qui œuvre au Musée d’art moderne de Saint-Etienne pour les échanges notamment avec les pays d’Europe de l’Est, le concept d’île gagne en exigence philosophique, malgré quelques redondances entre les trois textes. Il désigne un nouveau régime d’autonomie de l’œuvre, où le déracinement atteint désormais, au-delà des corps, la pensée et la création. On regrettera que les textes ne trouvent un contact plus direct avec les œuvres et que ces dernières ne prennent plus de relief au cours d’une mise en page peu aventureuse. M.Mo.

  • Habiter poétiquement le monde
    Habiter poétiquement le monde

    Villeneuve d’Asq : LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, 2010, 271 p. ill. en noir et en coul. 26 x 19 cm.

    Bibliogr. Biogr.

    Sous la dir. de Christophe Boulanger, Savine Faupin, François Piron. Préf. de Sophie Lévy

    ISBN : 9782869610873. – 30€

  • Une Forme pour toute action : le Printemps de Septembre à Toulouse
    Une Forme pour toute action : le Printemps de Septembre à Toulouse

    Toulouse : Le Printemps de Septembre, 2010, 159 p. ill. en noir et en coul. 24 x 17 cm.

    Préf. d’Eric Mangion, Marie-Thérèse Perrin. Textes de Régis Durand, Isabelle Gaudefroy, Thierry Leviez

    ISBN : 9782953375329. – 15€

     

    Le catalogue retrace les vingt années d’existence du Printemps de Septembre à Toulouse sur un territoire élargi qui expose des pratiques performatives convoquées à partir de différents champs —arts plastiques, danse, théâtre, poésie, art sonore— et leur vitalité dans un renouveau de cette pratique de l’action à la fin du XXe siècle. L’originalité de l’édition tient à son format : une présentation chronologique systématisée des performances accueillies avec, à chaque fois, un descriptif et une mémoire du projet, un texte et quelques traces documentaires ou photographiques. Cette mise en regard des événements passés répond à sa manière à la nécessité d’archiver que revêt l’objet et dans un même temps interroge sur la manière d’exposer une série d’événements performatifs dans ce cadre. C.R.

  • Flying Down To Earth = Voando cara á Terra = S’envoler les pieds sur la Terre = Volando hacia la tierra
    Flying Down To Earth = Voando cara á Terra = S’envoler les pieds sur la Terre = Volando hacia la tierra

    Metz : Frac Lorraine ; Vigo : Marco, Museo de arte contemporánea, 2010, 287 p. ill. en noir et en coul. 22 x 15 cm., fre/glg/spa/eng

    Biogr.

    Textes de Cosmin Costinas, Inti Guerrero, Lucy R. Lippard, Cuauhtémoc Médina, José Alejandro Restrepo, Danielle Rodrigues Amaro, Rasha Salti

    ISBN : 9788493636067. – 15€

  • Face au mur : papiers peints contemporains
    Face au mur : papiers peints contemporains

    Gollion : Infolio ; Lausanne : Mudac, Musée de design et d’arts appliqués contemporains, 2010, non paginé, ill. en noir et en coul. 21 x 30 cm., fre/eng

    Textes de Jean-Christophe Blavier, François Bovier, Danielle Chaperon, Marco Costantini, Chantal Prod’hom, Merel Van Tilburg

    ISBN : 9782884746205. – 32€

     

    Dernièrement, les papiers peints ont été mis à l’honneur en Suisse : alors que les collections du Musée national suisse sont montrées au Château de Prangins, ce catalogue accompagne une exposition consacrée aux créations contemporaines, organisée au Musée de Pully et au Mudac de Lausanne. Bel objet dont le format imite celui d’un album d’échantillons, il s’ouvre sur six textes éclairés, mises en perspective socio-historiques du support au regard de sa fonction, de sa perception ou encore de son importance en tant que motif littéraire. L’ouvrage réunit soixante-sept créations d’artistes et de designers parmi lesquelles se distinguent les recherches menées par François Curlet, Rudolf Herz, Damien Hirst et M/M, tout comme le Mao (1973) d’Andy Warhol. J.C.

  • Esthétique des pôles : le testament des glaces
    Esthétique des pôles : le testament des glaces

    Metz : Frac Lorraine, 2010, non paginé, ill. en coul. 19 x 15 cm.

    Bibliogr. Filmogr.

    Textes de Marie Cantos, Chéryl Gréciet, Eléonore Jacquiau-Chamska

    ISBN : 9782911271175. – 10€

     

    Résolument placé sous le signe de l’artiste en explorateur utopiste, le catalogue du Frac Lorraine, qui documente et illustre les œuvres avec grand soin, montre cependant la difficulté à « sortir » de l’exposition. Du projet d’une « esthétique des pôles », que reste-t-il, sinon le maillage des diverses fictions scientifico-géographiques élaborées par les artistes eux-mêmes ? Entre le « désarroi » du monde industriel qui est le leur et « l’exotisme aventureux » du monde polaire qui les attendait, partis à l’autre bout du monde, les artistes servent ici un discours catastrophiste et le retour d’une figure romantique de l’artiste solitaire dans l’effroi de la civilisation. Pourtant les enjeux énergétiques et migratoires auraient pu trouver matière à d’utiles approfondissements. M.Mo.

  • L’Esprit du jeu : la collection du Frac Bretagne
    L’Esprit du jeu : la collection du Frac Bretagne

    Changwon : Musée d’art Gyeongnam, 2010, 190 p. ill. en noir et en coul. 29 x 21 cm., fre/kor

    Textes de Chang Jeong-Ryeoul, Catherine Elkar, Park Eun-Zoo

    ISBN : 9788996500001. – 20€

  • De Matisse à Barceló : la collection Lambert en Avignon
    De Matisse à Barceló : la collection Lambert en Avignon

    Paris : Skira Flammarion, 2010, 111 p. ill. en noir et en coul. 28 x 24 cm.

    Préf. de Philippe Marland, Zia Mirabdolbaghi. Textes d’Eric Mézil

    ISBN : 9782081248199. – 25€

     

    Ce catalogue accompagne l’exposition présentant le choix établi au sein de sa collection par le galeriste Yvon Lambert dans le château de Vence, sa ville natale. Chaque chapitre, rassemblant de nombreuses reproductions, est introduit par un texte d’Eric Mézil, directeur de la Collection Lambert, avec un accent mis sur les liens du collectionneur à certains artistes, dont Jean-Michel Basquiat, et à la ville qui l’a vu naître, à laquelle un ensemble d’œuvres est rattaché. Il nous introduit ainsi dans l’intimité du galeriste, qui opère ici un retour à ses origines. L.E.

  • Dada : Paris, Washington, New York
    Dada : Paris, Washington, New York

    Paris : Ed. du Centre Pompidou : Xavier Barral, 2010, 319 p. ill. en noir et en coul. 25 x 18 cm.

    Chronol.

    ISBN : 9782844264107. 9782915173666. – 44,90€

    Avant-propos d’Alain Seban

     

    Fidèle à la volonté d’« écrire les expositions », cet ouvrage dirigé par Laurent Le Bon constitue un maillon important dans l’historiographie du Dadaïsme. Dotés d’une belle et rare iconographie, les premiers chapitres rassemblent une documentation dense sur l’ensemble des expositions dada du début jusqu’à la fin du XXe siècle. La seconde partie confronte, à l’aide de « vues comparées », les pratiques curatoriales récentes à travers les rétrospectives de Paris (2005), Washington et New York (2006). A.K.

  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search