Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2017Carolyn Carlson : Writings on Wat...

2017

Carolyn Carlson : Writings on Water = écrits sur l’eau

Rachel Rajalu
Carolyn Carlson : Writings on Water = écrits sur l’eau
Carolyn Carlson : Writings on Water = écrits sur l’eau

Arles : Actes Sud ; Roubaix : La Piscine, 2017, 126p. ill. en noir et en coul. 22 x 17cm, fre/eng

Bibliogr. Biogr.

ISBN : 9782330081287. _ 24,50 €

Sous la dir. de Christian Dumai-Lvowski. Préf. de Bruno Gaudichon. Textes de C. Carlson, Valérie Nonnenmacher, Hélène Talhouët

Haut de page

Texte intégral

1Ce que l’on connaît de Carolyn Carlson, c’est sa danse, celle qu’elle caractérise de « poésie visuelle » et qu’elle développe dans des institutions de prestige (le Dance Theatre of Harlem à New York ; l’Opéra de Paris, le Théâtre de la Ville et le Théâtre National de Chaillot ; le Centre chorégraphique national Roubaix ; le Teatrodanza La Fenize de Venise ; le Ballet national d’Helsinki ; le Ballet Cullberg de Stockholm). L’autre versant de son travail, que l’on connaît mal, ce sont les textes et les dessins qui accompagnent ses processus de création et les mouvements de son existence. Ce qui a été apposé dans des milliers de carnets de la main de la chorégraphe, au cours de sa carrière, et dont elle a fait don à la Bibliothèque Nationale de France en 2013, reste en effet à découvrir. Ainsi, La Piscine (Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix) consacra en 2017 (du 1er juillet au 24 septembre) une exposition consacrée aux expressions graphiques de la danseuse, sous le nom de Writings on water. Le catalogue de l’exposition reprend près d’une centaine de ses dessins réalisés pour la plupart à l’encre de Chine, parfois à la gouache, à l’aquarelle ou encore à l’huile d’olive. Très certainement, ces traces sont des documents d’un art qui refuse d’être figé dans des captations ou des partitions. Ils expriment le mouvement, la légèreté et la grâce d’un geste dansé : ses débordements, ses vivantes hésitations, disruptions et césures. L’encre ainsi s’envole, saute, se répand sur la page et se constitue comme miroir de rythmes de corps. Le motif de l’ensō : « les cercles d’illumination zen », revient par ailleurs souvent et Carolyn Carlson en dit dans l’entretien avec Hélène Talhouët qu’il « symbolise l’illumination, le pouvoir et l’univers lui-même. C’est l’expression directe du "moment-tel-qu’il-est" ». Ce sont encore les haïkus qui traversent les élans du trait en quête de l’insaisissable évanescence des gestes, des êtres et des choses. De cette expérimentation sur la présence dansée, c’est bien une « œuvre graphique » qui se délivre et gagne en « autonomie », œuvre que nous continuerons avec bonheur de contempler.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rachel Rajalu, « Carolyn Carlson : Writings on Water = écrits sur l’eau », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 21 novembre 2018, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/27283

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search