Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2017 Jean-Marc Huitorel, Sur l’art, ...

2017

Jean-Marc Huitorel, Sur l’art, le sport, le jeu / Une Forme olympique

Bertrand Dommergue
Sur l’art, le sport, le jeu / Une Forme olympique
Jean-Marc Huitorel, Sur l’art, le sport, le jeu / Une Forme olympique

Jouy-en-Josas : Espace d’art contemporain HEC, 2017, 195p. ill. en noir et en coul. 21 x 15cm, fre/eng

ISBN : 9782954384481. _ 20,00 €

Préf. d’Anne-Valérie Delval

Haut de page

Texte intégral

1Voici un beau livre au format de poche, érudit et ludique, que le lecteur peut commencer par la fin ou le début. D’un côté, un texte bref, mais dense, stimulant et rythmé, qui met en perspective historique, l’articulation entre art, sport et jeu, et, tête-bêche, le catalogue de l’exposition qui s’est tenu à l’Espace d’art contemporain HEC (fin 2016 - début 2017).

2Son commissaire, Jean-Marc Huitorel, signe là le dernier volet d’un triptyque qui avec La Beauté du geste : l’art contemporain et le sport en 2005, puis L’Art est un sport de combat en 2011, constituent une belle preuve de persévérance théorique. Il aborde en premier lieu la primauté anthropologique accordée à la notion de jeu par Johan Huizinga dans Homo Ludens puis s’arrête sur les quatre caractéristiques cardinales du jeu (compétition/hasard/simulacre/vertige), théorisées par Roger Caillois dans Les Jeux et les Hommes. Il questionne ensuite le pourquoi et le comment de l’omniprésence du jeu et du sport dans l’art contemporain, en pointant la porosité des frontières entre les deux. Il s’interroge ainsi sur l’ambiguïté de l’appellation « jeux olympiques » pour désigner des compétitions strictement sportives, de même que sur les termes d’« art » et de « sport » : « Si l’art est un sport de combat, et au-delà du slogan, c’est qu’il présente avec cette pratique un certain nombre d’analogies : l’engagement, la tension, l’affrontement, la rupture […] ». A cet égard, au tournant du XXe siècle, aussi bien la naissance des avant-gardes que la devise de l’olympisme – remise au goût du jour par le baron Pierre de Coubertin : « plus loin, plus haut, plus fort » – pourraient se lire comme une trahison de l’idéal olympique antique qui ne visait pas le dépassement, mais l’accomplissement. Le catalogue trouve le sien, quant à lui, dans la part belle faite aux artistes présents dans l’exposition1, à travers des reproductions en pleine page de leurs pièces. Il propose également des entretiens avec trois d’entre eux, aussi éclairants que divers : que ce soit à travers l’approche ethnographique d’Eric Giraudet de Boudemange, celle plus physique de l’ancien basketteur professionnel devenu artiste, Yoan Sorin, ou encore l’esthétique réappropriationniste de documentation céline duval qui, non seulement illustre les deux couvertures du catalogue, mais rehausse son contenu de vignettes. Les corps gracieux et exultant d’amateurs anonymes y rendent la pratique sportive à son hypothétique pureté originelle.

Haut de page

Notes

1 Jean-Philippe Basello, Hervé Beurel, Roderick Buchanan, Edith Dekyndt, Gérard Deschamps, documentation céline duval, Massimo Furlan, Éric Giraudet de Boudemange, Taro Izumi, Nøne Futbol Club, Dominique Petitgand, Yoan Sorin, Thomas Wattebled.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bertrand Dommergue, «  Jean-Marc Huitorel, Sur l’art, le sport, le jeu / Une Forme olympique », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 21 novembre 2018, consulté le 13 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/27430

Haut de page

Auteur

Bertrand Dommergue

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search