Navigation – Plan du site
2017

Vitamin C: Clay + Ceramic in Contemporary Art

Soazig Callac
Vitamin C: Clay + Ceramic in Contemporary Art
Vitamin C: Clay + Ceramic in Contemporary Art

Londres : Phaidon, 2017, 304p. ill. en noir et en coul. 30 x 26cm, eng

ISBN : 9780714874609

Sous la dir. de Louisa Elderton, Rebecca Morrill. Introd. de Clare Lilley

Haut de page

Texte intégral

1Vitamin C: Clay + Ceramic in Contemporary Art est le nouvel opus de la collection à succès (un demi-million d’exemplaires vendus) Vitamine aux éditions Phaidon Press. Après avoir offert aux lecteurs une vue d’ensemble d’un large panel de disciplines artistiques : le dessin (Vitamine D et Vitamine D2), la photographie (Vitamine Ph), la sculpture et l’installation (Vitamine 3-D) et la peinture (Vitamine P, Vitamine P2, Vitamine P3), la maison d’édition éclaire aujourd’hui la pratique sculpturale de l’argile et sa transformation en céramique. Suivant le protocole de la collection, le catalogue propose une sélection d’artistes établie par un comité de conservateurs, de commissaires d’exposition, de critiques et d’historiens de l’art. Ce nouveau volume regroupe cent artistes travaillant exclusivement cette matière, mais également parfois de manière plus protéiforme en la mêlant à d’autres médiums. Cette somme abondante d’œuvres reflète – comme l’indiquent en préface les deux éditrices Louisa Elderton et Rebecca Morrill – la vitalité jamais essoufflée de cette pratique artistique mais cependant insoupçonnée aujourd’hui. Phaidon Press saisit ainsi l’opportunité de mettre en valeur cette profusion et offre une superbe vitrine aux visuels des œuvres de ces artistes. Le lecteur découvre de nouveaux langages sculpturaux que l’on n’aurait jamais imaginés sous des formes aussi originales tant la tradition du débat différenciant l’art de l’artisanat assigna longtemps l’argile et la céramique à la fabrication d’objets usuels et utilitaires, puis, plus tard les réduit à leur rôle transitoire et préparatoire à la fabrication des sculptures en bronze. Comme le rappelle Clare Lilley dans son essai « A Haptic Art » [Un Art haptique], de tous les médiums, l’argile possède l’une des plus riches histoires. Elle fut le réceptacle privilégié des premiers actes créatifs humains. En proposant un historique de son utilisation, Clare Lilley met en évidence la filiation des artistes contemporains avec les artistes de la fin du XIXe et du XXe siècle tels que Auguste Rodin, Pablo Picasso et Joan Miró et bien d’autres qui s’attachèrent à mettre au banc le lieu commun d’une distinction nette entre l’art et l’artisanat, rappelant ainsi la force mémorielle, affective et collective de cette matière. L’argile, cet élément naturel disponible mais ambivalent - à la fois malléable et support de tous les imaginaires -, s’avère souvent décevante tant les étapes de sa transformation peuvent être aléatoires. De cette tension inhérente advient un terreau fertile à toutes les expérimentations. Il n’est pas étonnant de constater que les artistes contemporains s’emparent alors sans a priori de cette matière avec laquelle il faut alors échanger et s’accorder. On retrouve des artistes populaires tels que Ai Weiwei, Gabriel Orozco, Grayson Perry et également des artistes moins connus du grand public mais tout aussi ambitieux. Citons : la française Caroline Achaintre avec ses sculptures hybrides mariant la terre-papier cuite puis émaillée et le cuir ; l’artiste anglais William Cobling qui utilise l’argile dans le cadre de la performance filmée What Are Words Worth (2015) ; ou encore l’italien Roberto Guoghi qui tel un alchimiste dans son laboratoire où pléthore d’instruments improbables sont réunis – fraises dentaires, lance-flamme, etc. – explore en continu les réactions de l’argile au travers différents processus afin d’observer les principes empiriques de la matière. Autant de pratiques et de conceptions différentes sont à découvrir dans cette parution. Ces artistes en proposant d’élargir le prisme des possibles, offrent de nouvelles perspectives à l’argile et ses déclinaisons infinies.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Soazig Callac, « Vitamin C: Clay + Ceramic in Contemporary Art », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 25 mai 2019, consulté le 18 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/29401

Haut de page

Auteur

Soazig Callac

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals