Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2018Crash Test : la révolution molécu...

2018

Crash Test : la révolution moléculaire

Adrien Abline
Crash Test : la révolution moléculaire
Crash Test : la révolution moléculaire

Montpellier : La Panacée, 2018, 272p. ill. en noir et en coul. 24 x 17cm, fre/eng

ISBN : 9782490123018. _ 27,00 €

Sous la dir. de Nicolas Bourriaud. Textes de Stefanie Hessler, Noam Segal

lire aussi

Haut de page

Texte intégral

1Le catalogue Crash Test : la révolution moléculaire rend compte de l’exposition du même nom qui s’est déroulée du 10 février au 6 mai 2018 à l’espace La Panacée – MoCo Montpellier Contemporain. Le catalogue propose une exploration du contexte artistique nouveau porté par l’intégration des notions du transhumanisme et de l’anthropocène chez les artistes actuels. « Si les pratiques contemporaines sont bel et bien en train de passer un cap crucial, c’est plutôt en s’affirmant comme "post-culturelles", dans le sens où elles délaissent une autre série d’oppositions binaires (la "culture pop" contre la "haute culture"...) pour explorer la singularité absolue des réalités physiques. Composant autant d’écosystèmes au sein desquels l’alliage prime sur le donné, ces œuvres ne se présentent plus comme des masses (molaires) mais comme des compositions moléculaires, des polymères artistiques » (p. 16). Crash Test avertit d’une révolution moléculaire en marche et « se positionne à tous les niveaux de réalité que nous sommes capables d’atteindre » (p. 43). Les essais de Nicolas Bourriaud, Noam Segal et Stefanie Hessler introduisent cette question de la révolution moléculaire dans l’art contemporain et sont suivis du catalogue de l’exposition avec une double page consacrée à chaque artiste. Succinctement, les artistes sont individuellement présentés par une courte description de leur pratique et de leurs intérêts. L’enjeu premier du catalogue n’est pas de représenter la scénographie de l’exposition mais de mettre en lumière les pratiques artistiques émergentes et la manifestation d’un contexte nouveau. Des œuvres aux frontières perméables et floues, à l’exemple des pratiques d’Ivana Pašić, de Pamela Rosenkranz ou encore de David Douard, témoignent d’une quête partagée du réel. « L’art se vit de moins en moins comme ce "double" de la réalité qu’il a toujours été en occident, mais sur un mode participatif, comme un processus d’activation de forces éparses » (p. 17). On notera la séduisante mise en abîme photographique des œuvres valorisant de fait, leurs qualités plastiques et l’incertitude de leurs contours.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adrien Abline, « Crash Test : la révolution moléculaire », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 27 novembre 2019, consulté le 13 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/36697

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search