Navigation – Plan du site
Articles

Processus décoloniaux dans l’art : institutions et savoirs

Marie-Laure Allain Bonilla
p. 58-70
Traduction(s) :
Decolonial Processes in Art: Institutions and Knowledge
Mapping Modernisms: Art, Indigeneity, Colonialism
Mapping Modernisms: Art, Indigeneity, Colonialism

Durham : Duke University Press, 2018, 432p. ill. en noir et en coul. 23 x 15cm, eng

Bibliogr. Index

ISBN : 9780822368717

Sous la dir. d’Elizabeth Harney, Ruth B. Phillips

Décolonisons les arts !
Décolonisons les arts !

Paris : L’Arche, 2018, 144p. 19 x 12cm

Biogr.

ISBN : 9782851819451. _ 15,00 €

Sous la dir. de Leïla Cukierman, Gerty Dambury, Françoise Vergès

Les Miroirs vagabonds ou la décolonisation des savoirs (arts, littérature, philosophie)
Seloua Luste Boulbina, Les Miroirs vagabonds ou la décolonisation des savoirs (arts, littérature, philosophie)

Dijon : Les Presses du réel, 2018, 160p. 21 x 15cm, (Figures)

ISBN : 9782378960254. _ 15,00 €

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2020.

Aperçu du texte

En novembre/décembre 2018, le numéro 199 de Frieze offre une analyse de la situation de la décolonisation de la culture et s’interroge : « Where do we go from here? » [Qu’allons-nous faire maintena...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Laure Allain Bonilla, « Processus décoloniaux dans l’art : institutions et savoirs », Critique d’art, 52 | 2019, 58-70.

Référence électronique

Marie-Laure Allain Bonilla, « Processus décoloniaux dans l’art : institutions et savoirs », Critique d’art [En ligne], 52 | Printemps/été, mis en ligne le 27 mai 2020, consulté le 24 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/46179 ; DOI : 10.4000/critiquedart.46179

Haut de page

Auteur

Marie-Laure Allain Bonilla

Marie-Laure Allain Bonilla est docteure en histoire de l’art contemporain. Elle a effectué un post-doctorat à l’Université de Bâle. Spécialisée dans l’histoire des expositions, ses recherches actuelles portent sur les politiques d’acquisition muséales à l’ère de la globalisation et les possibilités de décoloniser les pratiques institutionnelles. Elle a publié sur ce sujet dans Muséologies (n° 10) et On Curating (n° 35), et co-édite le dossier 24 de TSANTSA sur les processus décoloniaux dans le monde universitaire et les institutions culturelles suisses. Elle est membre du collectif Globalisation, Art et Prospective de l’INHA.

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals