Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2019 Max Neuhaus, Les Pianos ne pous...

2019

Max Neuhaus, Les Pianos ne poussent pas sur les arbres

Anne Zeitz
Les Pianos ne poussent pas sur les arbres
Max Neuhaus, Les Pianos ne poussent pas sur les arbres

Dijon : Les presses du réel, 2019, 477p. ill. 17 x 13cm, (Oh cet écho)

Index

ISBN : 9782840668923. _ 26,00 €

Ed. de Daniele Balit, Matthieu Saladin. Trad. de Marie Verry relue par Xavier Hug

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Neuhaus, Max, Sound Works, Volume I-III, Ostfildern : Hatje Cantz, 1994.

1« fffffffff », telle est la sonorité associée au son produit par le vent caressant les feuilles de l’arbre Betula pendula, et telles sont les premières lettres données à lire lorsque l’on tourne la première de couverture (se dépliant en affiche) de l’anthologie des écrits de Max Neuhaus Les pianos ne poussent pas sur les arbres, qui vient de paraître aux Presses du réel, dans la collection Ohcetecho. Pour cet ouvrage qui fera date, l’historien de l’art et commissaire d’exposition Daniele Balit et le théoricien et artiste Matthieu Saladin ont réuni un nombre impressionnant de textes (notes, entretiens, descriptions de pièces, extraits de livrets d’albums, conférences), dont certains sont inédits, ainsi que des illustrations et des photographies autour de l’œuvre de Max Neuhaus – né en 1939 à Beaumont au Texas et décédé en Italie en 2009. Pour cette première publication française majeure sur cet artiste, les éditeurs ont porté une attention toute particulière à l’association des textes et des illustrations, en proposant une approche originale qui se différencie des publications anglophones antérieures – notamment celle du recueil Sound Works Volume I-III1. À travers quatre parties, qui se focalisent successivement sur les modalités d’écoute, le rapport à la musique et à l’installation, le design sonore, et la question des réseaux, l’ouvrage tente de retracer aussi bien la pratique sonore de l’artiste que le discours qui a accompagné celle-ci dès le début. Les chapitres ne cherchent ni à hiérarchiser, ni à catégoriser. Ils procèdent à l’image des vecteurs que l’artiste proposait afin de rendre tangibles ses différentes démarches sonores interconnectées et développées depuis les années 1960 : places, walks, inventions, networks, moments, pour n’en citer que quelques-uns. Chacune des 475 pages de l’ouvrage offre une approche détaillée, qu’elle soit conceptuelle ou formelle et graphique, et participe à un approfondissement précis, subtil et poétique d’une pratique qui a considérablement influencé les créations et théories sonores contemporaines. Les pianos ne poussent pas sur les arbres transmet la sensation d’une rencontre avec l’artiste, sensation amorcée avec la transcription en introduction d’un rendez-vous fictif donné par D. Balit et M. Saladin à Max Neuhaus au centre de Times Square à New York, où se trouve son installation éponyme. Dans un entretien inédit réalisé en 1996 avec Arthur Danto et Yehuda Safran, A. Danto explique à l’artiste son ressenti face à cette œuvre phare dissimulée dans l’espace urbain : « Je crois que, ce qui me pose question dans cette pièce, ce sont ses modalités d’écoute. On ne peut justement pas l’écouter » (p. 149). De l’écoute attentive à la distraction, voire à cette impossibilité de l’écoute, Max Neuhaus n’a cessé d’interroger les transformations perceptuelles induites par des phénomènes socio-culturels, tout en rendant compte de la potentialité de toute écoute et de tout son – qu’il soit criant (telles les sirènes de police) ou infime (tel le bruissement des feuilles). On discerne cette potentialité à chaque page de cet ouvrage passionnant et enrichissant, jusqu’à la quatrième de couverture où l’on peut lire que le Metasequoia, quand le vent traverse ses branches, donne à entendre un léger « ssssss ».

Haut de page

Notes

1 Neuhaus, Max, Sound Works, Volume I-III, Ostfildern : Hatje Cantz, 1994.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Zeitz, «  Max Neuhaus, Les Pianos ne poussent pas sur les arbres », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 27 mai 2020, consulté le 25 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/46940

Haut de page

Auteur

Anne Zeitz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search