Skip to navigation – Site map
2012

Arnauld Pierre, Futur antérieur : art contemporain et rétrocipation

Tristan Trémeau
Arnauld Pierre, Futur antérieur : art contemporain et rétrocipation

Dijon : Les Presses du réel ; Paris : M19, 2012, 157p. ill. 19 x 13cm, (20/27)

ISBN : 9782915754179. _ 12,00 €

Top of page

Full text

1Depuis sa thèse consacrée à Calder et ses écrits sur le Cinétisme, Arnauld Pierre est connu comme un historien spécialiste des liens entre modernité, abstraction et développements de nouvelles technologies optiques, machiniques et spatiales, soutenues au cours des XIXe et XXe siècles par des idéologies « aveniristes » et des mythes sur les origines du Cosmos. Il n'est donc pas étonnant qu'il s'intéresse aux travaux récents d'artistes qui opèrent depuis une dizaine d'années (Xavier Veilhan, Carsten Höller, Vincent Lamouroux, Laurent Grasso, Raphaël Zarka, Hugues Reip, Stéphane Magnin, Evariste Richer) à partir de modèles de « technologies obsolètes », marqueurs de projections futuristes et utopiques de la modernité occidentale, devenues d' «anciennes images de l'avenir ». Qualifiant leurs pratiques d'« archéomodernistes », A. Pierre les appréhende à travers le prisme de ses connaissances historiques savantes. Surtout, il les oppose à la fois aux positions nostalgiques qui caractériserait une fascination actuelle pour les ruines du modernisme et au paradigme postmoderne de dé-temporalisation de l'expérience historique des sujets au profit d'une spatialisation nomade des rapports au monde que l'« altermodernisme » de Nicolas Bourriaud perpétuerait (Radicant, 2009). S'appuyant sur Fredric Jameson, A. Pierre soutient la nécessité d'opérer des relectures plus complexes, par « rétrocipation », du modernisme à travers ses réussites et échecs, mais au contraire du philosophe marxiste il n'engage aucun enjeu politique ni point de vue critique tant sur le modernisme techniciste et sa perpétuation (et sur le revival de paradigmes cybernétiques depuis les années 1990) que sur la fascination pour la beauté efficace des machines chez X. Veilhan et des déploiements spatiaux de formes géométriques complexes chez V. Lamouroux.

Top of page

References

Electronic reference

Tristan Trémeau, «  Arnauld Pierre, Futur antérieur : art contemporain et rétrocipation », Critique d’art [Online], All the reviews on line, Online since 01 November 2013, connection on 21 November 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/5632

Top of page

About the author

Tristan Trémeau

By this author

Top of page

Copyright

Archives de la critique d’art

Top of page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals