Navigation – Plan du site
2012

Virginia Woolf, Trois Guinées

Fabienne Dumont
Virginia Woolf, Trois Guinées

Paris : Blackjack ; Dijon : Les Presses du réel, 2012, 235p. 21 x 15cm

ISBN : 9782918063230. _ 19,00 €

Trad. de Léa Gauthier

Haut de page

Texte intégral

1Relire Trois Guinées aujourd’hui, à l’aune de la crise que traversent les pays occidentaux, c’est en tirer profit pour questionner les moyens propres à la culture de faire advenir une société porteuse de valeurs pacifiques. Trois Guinées interroge la responsabilité du patriarcat face aux guerres, par l’analyse des valeurs qui engendrent ces conflits. Virginia Woolf plaide pour la création d’une société fondée sur les habitus culturels différents des femmes, et plus largement des outsiders. Une telle société passe par une éducation alternative capable de forger « cette arme de l’opinion indépendante » nécessaire à l’obtention de droits égaux et à une insertion dans le monde du travail, non pour le reproduire, mais pour le changer de l’intérieur. La présentation de l’ouvrage, qui suppose que V. Woolf refuse l’assimilation et plaide pour un féminisme de la différence, associé à la dissidence, aurait mérité d’être replacée dans une perspective historique, car de tels enjeux émaillent l’histoire des mouvements féministes et Trois Guinées s’inscrit dans le sillage des pensées antimilitaristes. Cette nouvelle publication est donc judicieuse, tout comme la ligne éditoriale de Blackjack, qui donne accès à des textes fondamentaux pour penser le monde contemporain –tout autant que l’art qui en est issu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fabienne Dumont, «  Virginia Woolf, Trois Guinées », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 novembre 2013, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/5659

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals