Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2019Lucian Freud : les autoportraits

2019

Lucian Freud : les autoportraits

Adam Evrard
Lucian Freud : les autoportraits
Lucian Freud : les autoportraits

Bruxelles : Fonds Mercator ; Londres : Royal Academy of Arts, 2019, 150p. ill. en noir et en coul. 29 x 24cm

Bibliogr. Chronol. Index

ISBN : 9789462301511. _ 39,95 €

Avant-propos de Christopher Le Brun, Matthew Teitelbaum. Textes de David Dawson, Joseph Leo Koerner, Jasper Sharp, Sebastian Smee

Haut de page

Texte intégral

1En l’espace de sept décennies, de 1940 à sa mort en 2011, Lucian Freud a réalisé plus de cinquante autoportraits peints ou dessinés. La majorité de ces œuvres fut rassemblée pour la première fois à l’occasion d’une exposition à la Royal Academy of Arts de Londres puis à Boston au Museum of Fine Arts. Les autoportraits reproduits dans le catalogue de l’exposition figurent Lucian Freud à tout âge, se focalisant le plus souvent sur le visage ; parfois l’autoreprésentation est détournée par le jeu d’un miroir ou l’intégration d’autres portraiturés ; enfin, nombre de ces œuvres sont inachevées. Une place de choix est faite pour le tableau Painter Working, Reflection, achevé en 1993 après sept mois de travail. Lucian Freud s’y représente en pied, complètement nu, à l’exception de chaussures délassées ; l’empâtement au niveau du sexe fait écho à celui de la palette tenue dans une main tandis que l’autre tient un couteau : l’autoportrait figure L. Freud en tant que peintre. Deux essais traitent de ce tableau en particulier. Jasper Sharp évoque la place de l’autoportrait de 1993 dans la carrière du peintre, sa réception et son rôle dans la diffusion de l’œuvre de Lucian Freud aux Etats-Unis. Joseph Leo Koerner, quant à lui, resitue Painter Working Reflection dans l’histoire du genre de l’autoportrait et de ses illustres représentants (Jan Van Eyck, Albrecht Dürer, Rembrandt, Egon Schiele). Il établit aussi des liens entre cet exercice et la famille du peintre, en particulier l’introspection commune à l’autoportrait et à la psychanalyse. L’illustre grand-père se retrouve également au centre d’un troisième essai, de Sebastian Smee, qui souligne l’aspect autobiographique des autoportraits. L’ensemble des essais est précédé d’un court témoignage de l’assistant du peintre, David Dawson. Lucian Freud : les autoportraits montre combien ce genre est caractéristique de l’œuvre de Lucian Freud, de ses évolutions plastiques, ses mystères et paradoxes. Le catalogue interroge la pratique du peintre tout en laissant une place importante à ce qui doit constituer le cœur de l’histoire de l’art, les œuvres, avec des reproductions nombreuses et de qualité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adam Evrard, « Lucian Freud : les autoportraits », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 juin 2021, consulté le 25 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/62152

Haut de page

Auteur

Adam Evrard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search