Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2012Marylène Negro : sept mondes = Se...

2012

Marylène Negro : sept mondes = Seven worlds

Jean-Marc Huitorel
Marylène Negro : sept mondes = Seven worlds

Arles : Analogues ; Paris : Centre national des arts plastiques, 2012, 77p. ill. en noir et en coul. 23 x 15cm, fre/eng

ISBN : 9782358640312. _ 24,00 €

Préf. de Jean-Michel Alberola. Textes de Jean-Christophe Bailly, Nicole Brenez, Jehanne Dautrey, Suzanne Doppelt, Marie Muracciole, Gaelle Obiégly, Jonathan Rosenbaum

Haut de page

Texte intégral

1L’ouvrage, qui arrive à point nommé pour rappeler au bon souvenir des prescripteurs de l’art l’existence de cette œuvre de première importance, repose sur le principe suivant : parmi la trentaine de films qui constituent aujourd’hui le cœur de son travail, Marylène Negro a demandé à sept auteurs d’en choisir un et de rédiger à son sujet un court texte. Ces contributions (Nicole Brenez, Jean-Christophe Bailly, Gaelle Obiégly, Suzanne Doppelt, Marie Muracciole, Jonathan Rosenbaum, Jehanne Dautrey) sont accompagnées de quelques photographies de chacun des films retenus. Dans le cas de cette artiste, « photographie » signifie vraiment « extrait » dans la mesure où le « cinéma » de Marylène Negro repose essentiellement sur des images fixes qu’elle démultiplie et qu’elle monte de manière à les doter de mouvement. Cet univers de la séparation et de la concomitance, nourri de littérature et de cinéma, habité par un âpre et généreux silence provenant, on le devine, d’une expérience discrètement évoquée, se révèle d’une force et d’une singularité rares.  Parfois du texte arrive en incrustation, parfois des sons, de ce son dont Jean-Michel Alberola écrit très justement qu’il troue les images plus qu’il ne les accompagne. Parmi les sept textes, tous pertinents quoique très différents dans leur approche, on a aimé la vénéneuse fiction de G. Obiégly (sur Weg, 2007), la belle médiation paysagère de J-C. Bailly (sur Les Biches, 2006) ainsi que l’appréhension très fine de M. Muracciole à propos de ich sterbe (2007).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Marc Huitorel, « Marylène Negro : sept mondes = Seven worlds », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 novembre 2013, consulté le 25 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/6348

Haut de page

Auteur

Jean-Marc Huitorel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search