Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2019Atlas des traversées

2019

Atlas des traversées

Bruno Nassim Aboudrar
Atlas des traversées
Atlas des traversées

Le Relecq-Kerhuon : Association Travesias, 2019, 190p. ill. en noir et en coul. 24 x 16cm, fre/spa

ISBN : 9791093557212. _ 20,00 €

Sous la dir. de Chantal Bideau. Textes de Philippe Cyroulnik, Frédéric Valabrègue

Haut de page

Texte intégral

1Artiste, poétesse et fondatrice d’un centre d’art à Brest, la Passerelle, Chantal Bideau a organisé au cours des années 2000 des résidences croisées d’artistes et de poètes entre plusieurs villes d’Amérique latine (Buenos Aires, Bogota, notamment) et de Bretagne (Brest, Rennes). Cet élégant ouvrage bilingue (français/espagnol) au graphisme soigné et aux images belles et nombreuses, mêle des journaux de voyages de la directrice du projet, des témoignages d’artistes en regard de leurs œuvres visuelles, et des poèmes. On peut certainement y être sensible, et apprécier ces « traversées » d’une rive à l’autre de l’Atlantique, avec leurs sinuosités, les échos qu’elles produisent, les rencontres qu’elles suscitent. On peut admirer telle pièce intéressante, telle photo magnifique. On peut aussi être agacé par la complaisance du « livre d’artiste » qui ne situe rien, n’explique rien, est très joli à regarder, assez ennuyeux à lire et, surtout, dépolitise. Car c’est bien là le sort paradoxal de cette visite de la commissaire d’exposition dans une prison de femmes à Buenos Aires, dont il ne reste qu’une impression et quelques touchants mots de prisonnières, de la mise en parallèle d’une prose poétique sur Brest (bombardée à la Libération) et d’une autre sur Valdivia (victime d’un tremblement de terre), de tissus brodés main au nom d’une activiste argentine incarcérée, Milagro Sala, et de tous ces gestes artistiques gentiment tiers-mondistes : allusifs, esthétisés, confinés dans un entre-soi poétique, ils perdent toute efficace, au risque de faire finalement le jeu des situations qu’ils évoquent. « Atlas » sans cartes, l’ouvrage élude soigneusement la portée géopolitique des « traversées ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Nassim Aboudrar, « Atlas des traversées », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 30 novembre 2021, consulté le 17 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/67817

Haut de page

Droits d’auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search