Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2020 Anne Bénichou, Rejouer le vivan...

2020

Anne Bénichou, Rejouer le vivant : les reenactments, des pratiques culturelles et artistiques (in)actuelles

Sylvie Coëllier
Rejouer le vivant : les reenactments, des pratiques culturelles et artistiques (in)actuelles
Anne Bénichou, Rejouer le vivant : les reenactments, des pratiques culturelles et artistiques (in)actuelles

Dijon : Les presses du réel, 2020, 421p. ill. 24 x 17cm

Bibliogr. Index

ISBN : 9782378961541.  _ 30,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Les premiers chapitres de ce livre rigoureusement documenté sur le phénomène des reenactments en situent la pratique au sein d’un goût récent pour les retours sur l’histoire et l’inscrivent d’emblée dans les « études culturelles » à travers une généalogie allant des pageants et mystères médiévaux aux reconstitutions historiques vivantes ou filmées, aux musées d’histoire, à Second Life ou aux cosplays japonais. Après une définition de ce mot entériné par sa fortune critique, l’autrice montre dans la première partie du livre le caractère intermédial et donc actuel, adressé au présent, du régime des reenactments. Exemplaire à cet égard est The Battle of Orgreave (2001) de Jeremy Deller. Sa reconstitution du conflit des mineurs anglais contre Margaret Thatcher requit en effet archives multiples, négociations en amont et en aval, participants pris dans les différents camps, acteurs, équipes de tournage, tandis que la restitution impliquait photographies, films, documents, débats. Avec la même exactitude dans la description des diverses constructions et façons de rejouer une histoire incarnée, la deuxième partie de l’ouvrage envisage plus spécifiquement des œuvres qui ont soulevé des polémiques sur des questions d’identité culturelle, telles que Undiscovered Amerindians de Coco Fusco et Guillermo Gómez-Peña ou Exhibit B de Brett Bailey. Sont développés les risques du performatif, l’effet simplificateur et médiatique de la « formule » (ici, celle de « zoo humain »), mais aussi l’agentivité issue de l’expérience corporée du reenactment, la force de dissensus conduisant à des débats démocratiques, voire des changements sociaux. La troisième partie examine l’entrée récente de la performance et de la danse au musée et la notion de répertoire en tant que transmission dans les gestes de corps/archives vivantes et dans les médias. Elle questionne l’allographie, l’autorité de l’artiste et la liberté de partis pris interprétatifs, notamment à travers la double attitude de Marina Abramović entre ses Seven Easy Pieces et The artist is present. Livre indispensable sur la question.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Coëllier, «  Anne Bénichou, Rejouer le vivant : les reenactments, des pratiques culturelles et artistiques (in)actuelles », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 juin 2022, consulté le 19 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77989

Haut de page

Droits d’auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search