Navigation – Plan du site

AccueilNotes de lectureToutes les notes de lecture en ligne2020 Jean-Paul Fourmentraux, antiDAT...

2020

Jean-Paul Fourmentraux, antiDATA la désobéissance numérique : art et hacktivisme technocritique

Sylvie Coëllier
antiDATA la désobéissance numérique : art et hacktivisme technocritique
Jean-Paul Fourmentraux, antiDATA la désobéissance numérique : art et hacktivisme technocritique

Dijon : Les presses du réel, 2020, 232p. ill. en coul. 21 x 15cm, (Perceptions)

Bibliogr.

ISBN : 9782378961855. _ 24,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Jean-Paul Fourmentraux est l’un des spécialistes les plus pointus sur les croisements entre cultures numériques, questions politiques et art. C’est en sociologue bien informé d’œuvres contemporaines qu’il présente ici, en neuf chapitres, autant de démarches artistiques dirigées, chacune, de façon ironique, franche ou infiltrée, contre les effets de domination qu’exercent aujourd’hui les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft). Une introduction densément argumentée mais très claire énonce les enjeux d’une critique de la machine numérique. L’auteur en retrace l’ambivalence, entre l’utopie libertaire d’origine, sa mobilisation toujours possible au profit de la société civile ou des échanges d’idées, et l’envers de ces promesses : une servitude volontaire autorisant le pillage des données personnelles, l’empire de la surveillance, une addiction aux injonctions de plaire (les like). Parmi les penseurs convoqués (dont Michel Foucault, Gilbert Simondon, Paul Virilio, Jacques Ellul, Ignacio Ramonet, Henry David Thoreau, John Dewey…) l’auteur désigne Michel de Certeau comme figure tutélaire des procédures de contestation. Car les œuvres analysées invitent à reprendre la main sur des machines de plus en plus verrouillées en procédant par « braconnage » – intrusion, pillage, réemploi, détournement – pour déjouer leur contrôle. Trevor Paglen, Paolo Cirio ou Christophe Bruno révèlent les complicités cachées entre pouvoir, surveillance numérique et marchandisation en parodiant ou pillant Google et ses algorithmes du page ranking. Julien Prévieux révèle l’archéologie des dispositifs guidant nos comportements et rétablit la main, comme le font les recyclages de Benjamin Gaulon. Bill Vorn ou Samuel Bianchini s’inscrivent dans une lignée où art, science, et ingénierie s’articulent en des spectacles immersifs confrontant public et machines. Délibérément politiques, avec humour, les collectifs disnovation.org et HeHe cherchent à nous rendre le pouvoir par « rétro-ingénierie culturelle ». Un entretien entre l’auteur et HeHe conclut l’ouvrage, ainsi qu’une bibliographie indispensable.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Coëllier, «  Jean-Paul Fourmentraux, antiDATA la désobéissance numérique : art et hacktivisme technocritique », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 juin 2022, consulté le 19 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77993

Haut de page

Droits d’auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search